Politiques publiques

Transition écologique : la contractualisation a besoin d’une relance

| Mis à jour le 27/07/2022
Par • Club : Club Techni.Cités, Club finances

Sergey Nivens - AdobeStock

Avec un an de recul, que produisent les 819 contrats de relance et de transition écologique (CRTE) ? L’Association des maires de France et l’association des DG d’intercos ont mené, chacune, une étude auprès de leurs adhérents.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

D’abord accueillis avec méfiance, comme une promesse d’une nouvelle usine à gaz, les contrats de relance et de transition écologique (CRTE), négociés tout au long de 2021 (1) ont ensuite emporté l’adhésion, notamment des associations d’intercommunalités, France Urbaine ou Intercommunalités de France. Un engouement logique puisque les intercos sont les premières signataires de ces contrats.

Après un an de pratique, même les maires tirent un bilan plutôt positif de cette nouvelle contractualisation, si l’on en croit les résultats d’une étude conduite par l’Association des maires de France (et des présidents d’intercommunalités ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP