Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Guerre en Ukraine

Les communes polonaises au défi de l’intégration des réfugiés ukrainiens

Publié le 22/07/2022 • Par Catherine Abou El Khair • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, Actu expert santé social, Europe, Innovations et Territoires

Réfugiés ukrainiens à Krakowie, le 29 avril 2022.
Réfugiés ukrainiens à Krakowie, le 29 avril 2022. Craig Ruttle/Redux-REA
Premier pays d’accueil des réfugiés ukrainiens, la Pologne est confrontée à un afflux inédit de population. Un défi humanitaire pour les communes. La scolarisation des enfants, notamment, pourrait poser d’énormes difficultés à la rentrée. L’Unicef débloque 65 millions de dollars pour l’accès à l’éducation, mais les communes réclament davantage de moyens.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une hausse de 53%. C’est, selon l’Union des métropoles polonaises, la variation de population qu’a connue, début avril, la ville de Rzeszów (196 000 habitants). Fuyant la guerre, plus de 100 000 Ukrainiens se trouvaient alors dans cette capitale régionale, frontalière de l’Ukraine. Si ce pic fut temporaire – fin mai, le nombre de réfugiés est redescendu à 20 000 –, ses services municipaux s’en souviennent encore.

« Des agents prenaient des congés pour aider les réfugiés », raconte Marzena Kłeczek-Krawiec, directrice de la communication de la commune. Il a fallu agir tous azimuts, de l’ouverture de centres d’hébergement temporaire à la coordination de l’aide apportée par les ONG, en passant par l’organisation des soins médicaux. C’est encore l’administration communale qui, de 7 heures du ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les communes polonaises au défi de l’intégration des réfugiés ukrainiens

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement