Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Lutte contre les discriminations

Une minisérie de vidéos drôles qui déminent les stéréotypes

Publié le 28/07/2022 • Par Gaëlle Ginibrière • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

racisme discrimination
©lijphoto - stock.adobe.com
Le département de la Gironde a réalisé et diffusé auprès de ses agents six vidéos courtes et décalées afin de battre en brèche les préjugés et sensibiliser à la lutte contre les discriminations.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Gironde • 7 000 agents • 1,62 million d’hab.] Deux femmes compli­mentant lourdement un collègue sur le côté sexy de sa tenue « chemise cravate », un ascenseur qui refuse d’emmener une déléguée syndicale à l’étage où se tient sa réunion syndicale mais lui ouvre les portes du 4e, où se trouve son bureau, « pour qu’elle aille travailler », des rumeurs courant bon train sur la soi-disant mise à pied d’un agent pour raisons religieuses ou encore deux personnes qui se méprennent sur les symptômes étranges d’une collègue ayant jusqu’ici caché sa maladie… C’est avec humour et décalage que le conseil départemental de la ­Gironde a choisi de lutter contre les stéréotypes et les discriminations dans le milieu professionnel.

Une formation obligatoire

Depuis fin avril, il diffuse auprès de ses 7 000 agents une minisérie de six épisodes d’une durée de trois à quatre minutes. ­Chacun montre une saynète réunissant plusieurs collègues dans un ascenseur. A la fin, celui-ci résume de sa voix mécanique ce qu’il est indélicat ou moralement malvenu de faire ou dire à des collègues, ainsi que la réglementation relative à la discrimination. Loin du divertissement gratuit, cette ­minisérie est une formation obligatoire pour tous les agents, « directeur général des services compris », sourit l’inté­ressé, ­Renaud ­Helfer-Aubrac.

« L’idée, portée conjointement avec le DGS, est de sortir des communications institutionnelles descendantes sur le sujet ou de la présentation d’une demi-journée face à un Powerpoint », défend ­Arnaud ­Arfeuille, vice-président du conseil départemental, chargé des ressources humaines et de l’administration générale.

En résumé, parler autant au cœur qu’à l’esprit de façon à lutter contre les discriminations et en faveur de la diversité, des valeurs que le DGS met un point d’honneur à défendre. « C’est la commande passée à la communication interne, qui […] a trouvé un mode de communication qui parle à tous les agents, quel que soit leur métier ou leur univers. L’­humour est un bon vecteur », se félicite-t-il.

Dans le MOOC l’an prochain

Chaque épisode est suivi d’un quiz sur la thématique abordée. « L’objectif n’est pas de vérifier que tout le monde est un excellent élève, ni de retenir les articles de loi. Mais il s’agit de s’assurer que chaque agent assimile le message présenté, qui est fondamental pour l’­exécutif et l’administration. Le quiz doit ouvrir une nouvelle vigilance sur le comportement de chacun », assure Renaud Helfer-Aubrac. En à peine plus de deux mois, 900 agents ont visionné les vidéos – tous devront le faire d’ici à la fin de l’année – avec des retours pour l’instant très positifs, selon la collectivité. « Et je suis prêt à recevoir toute personne que ce genre de démarche pourrait faire grincer des dents ! » assume le DGS, qui politise volontiers cette initiative.

Intéressées par le projet, des collectivités ont déjà sollicité le conseil départemental. Il transmet volontiers ces vidéos à qui en fait la demande auprès du service de la communication. Dès l’an prochain, elles seront même directement accessibles sur son MOOC partagé. Deux épisodes ont aussi été testés auprès de classes de 5e, dont le programme d’éducation morale et civique aborde justement l’égalité des chances. « Nous mettons aussi en place des cours de récréation non genrées dans une quinzaine de nouveaux collèges et nous n’­excluons pas de faire des vidéos un support pédagogique à l’adresse des professeurs qui le souhaiteraient », complète Renaud ­Helfer-Aubrac.

Les labellisations Egalité et Diversité pour cadre

Le budget que le conseil départemental a consacré au premier volet de la minisérie pilotée par le service de la communication interne pour réaliser le tournage des vidéos avec des comédiens et concevoir les quiz est de 20 000 euros.

Dans cette première saison, l’objectif était de traiter six des vingt-cinq critères retenus dans la cadre des labellisations Egalité et Diversité. « Nous travaillerons à une saison 2 en 2023 autour de six autres t­hématiques. Nous comptons une centaine de référents “égalité/discriminations” qui vont être chargés de sa conception. Il est important de la coconstruire afin que les agents se l’approprient le mieux possible », estime Renaud Helfer-Aubrac.

La collectivité a obtenu la double labellisation Egalité et diversité l’an dernier. « Une démarche exigeante et un excellent outil d’amélioration continue », poursuit le ­directeur général des services.

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une minisérie de vidéos drôles qui déminent les stéréotypes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement