Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Salaires

Les agents de la territoriale ont gagné 0,8% de plus en 2020

Publié le 12/07/2022 • Par Emmanuel Franck • dans : France, Toute l'actu RH

richesse-argent-progression-salaire
jirsak / AdobeStock
Compte tenu de l'inflation, les salaires nets des agents de la fonction publique territoriale ont progressé de 0,8% en 2020, notamment grâce à la prime covid, relève l'Insee.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Fin 2020, le salaire net moyen (en équivalent temps plein) des agents des collectivités locales s’élevait à 2019 euros par mois, a calculé l’Insee dans une étude parue le 12 juillet. Cela représente une progression de 1,3% par rapport à l’année précédente ; 0,8% en euros constants, c’est-à-dire corrigés de l’inflation.

Cette hausse tient à deux raisons, expliquent les auteurs de l’étude. D’une part la poursuite de l’application du protocole relatif aux parcours professionnels, aux carrières et aux rémunérations (PPCR) pour les fonctionnaires. D’autre part la prime covid (jusqu’à 1 500 euros) versée à un agent de la territoriale sur cinq. Celle-ci a contribué pour 0,5 point à l’augmentation totale des salaires dans la territoriale. C’est aussi elle qui explique que les salaires ont progressé davantage dans l’ensemble de la fonction publique (+2% en euros constants) que dans la seule territoriale, car elle a concerné davantage d’agents de l’hospitalière que des collectivités et pour des montants plus importants. A noter également que les fonctionnaires ont vu leur cotisation retraite augmenter de 0,3 point, conformément à la réforme des retraites de 2010, ce qui explique que leur net progresse un peu moins que leur brut.

L’Insee relève également qu’en 2020, dans la fonction publique territoriale, le salaire net moyen des fonctionnaires (2095 euros) augmente moins (+0,7%) que celui des non-fonctionnaires (1730 euros ; +1,6%). Ce décalage tient à la réduction du nombre de contrats aidés, qui rehausse mécaniquement le salaire moyen des non-fonctionnaires. Du côté des fonctionnaires, le traitement indiciaire brut, qui représente les trois quart de leur salaire, progresse de 0,6% en euros constants. Tandis que les primes et rémunérations annexes augmentent de 1,9%, notamment du fait de la prime covid.

Ecarts entre types de collectivités

Selon le type de collectivité qui les emploie, le salaire des agents territoriaux peut varier fortement. De 1842 euros nets en moyenne pour ceux des centres communaux d’action sociale (CCAS) et des caisses des écoles, dont un tiers ne sont pas fonctionnaires, à 2714 euros pour ceux des services départementaux d’incendie et de secours (SDIS), en raison de primes spécifiques. Dans les communes, le salaire s’élève à 1909 euros par mois ; 2093 euros dans les EPCI ; 2179 euros dans les régions ; 2216 euros dans les départements. C’est dans les CCAS et les caisses des écoles que les salaires augmentent le plus (+3,2% en euros constants). Dans ces établissements, qui notamment hébergent des personnes âgées, l’attribution de la prime covid a été plus fréquente qu’ailleurs et pour des montants plus élevés.

Il ressort enfin que les femmes employées dans la territoriale perçoivent un salaire net moyen (1945 euros en équivalent temps plein) inférieur de 8,5% à celui des hommes (2126 euros). L’écart est d’ailleurs plus important en catégorie A (19,8%) qu’en catégorie B (7,2%) et C (9,9%). Ces écarts s’expliquent en partie par le temps partiel et les interruptions de carrière. Mais en partie seulement, car à profil identique, les femmes gagnent toujours en moyenne 5,1% de moins que les hommes.

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les agents de la territoriale ont gagné 0,8% de plus en 2020

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

13/07/2022 09h18

J’ai toujours trouvé plaisantes ces statistiques qui donnent une image d’unicité d’une question. En fait si cela était exact, ce serait trop simple.

Prenons le cas d’un agent qui est au plus haut de sa carrière et qui n’a aucune perspective de changement de grade depuis plus de cinq ans. Je peux vous assurer que cette situation existe.
Bien entendu, dans un souci de bonne gestion des dépenses, le régime indemnitaire qui le concerne n’a pas progressé. Certaines collectivités ont même tendance à revoir le régime indemnitaire de leurs agents avec des gagnants mais aussi des perdants.

J’aimerais que l’on m’explique comment cet agent qui n’a bénéficié ni de changement d’indice, ni d’augmentation de son régime indemnitaire a gagné +0,8% de plus en 2020 qu’en 2019?

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement