Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Justice

Etats généraux de la Justice : il faut « repenser le rôle de la justice dans la société »

Publié le 11/07/2022 • Par Nathalie Perrier • dans : Actu experts prévention sécurité, Actu juridique, France

Concept of justice and law
Kaspars Grinvalds - Adobe Stock
Au terme de six mois de consultation, le comité des Etats généraux de la Justice, présidé par le haut-fonctionnaire Jean-Marc Sauvé, a remis le 8 juillet son rapport au Président de la République. Objectif : « remettre à plat le système judiciaire », au bord de l’asphyxie.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Après avoir consulté, pendant six mois, 50 000 personnes – magistrats, personnels de justice, citoyens et détenus – le comité des Etats généraux de la justice a remis le 8 juillet son rapport au président de la République, Emmanuel Macron.

Les conclusions sont amères, et cinglantes : « L’institution judiciaire se porte mal. (…) La justice ne parvient plus à exercer ses missions dans des conditions satisfaisantes », martèle le rapport. Jean-Marc Sauvé, président du comité et ancien vice-président du Conseil d’Etat, dénonce ainsi la « dégradation lente et invisible » d’une justice «en crise».

Les dossiers en stock s’accumulent et « les délais de traitement n’ont cessé de s’allonger au cours des vingt dernières années », souligne le rapport. Il en résulte « l’incompréhension des justiciab ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Domaines juridiques

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Etats généraux de la Justice : il faut « repenser le rôle de la justice dans la société »

Votre e-mail ne sera pas publié

Fab44

12/07/2022 10h22

« Replacer la justice au cœur de la cité » : objectif très louable auquel on ne peut qu’adhérer, mais avec la généralisation à venir des cours criminelles qui suppriment les jurés (donc les citoyens) pour les crimes passibles de 15 à 20 ans de prison (soit la majorité), on ne peut qu’y voir un paradoxe et une façon d’éloigner le peuple justement de la Justice.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement