Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Dette et trésorerie

Comment expliquer la baisse des marges bancaires?

Publié le 01/05/2007 • Par La Rédaction • dans : Fiches Finances • Source : Territorial.fr

Les collectivités s’interrogent aujourd’hui sur la pérennité de leurs conditions de financement alors que se développent des prêts à marge non garantie. Dans un contexte de diminution des marges, les banques misent sur la rentabilité globale de la relation avec leurs clients. Toutefois, plusieurs facteurs pourraient remettre en cause la pérennité de ce mode de fonctionnement.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

LES BONS RÉSULTATS FINANCIERS DES COLLECTIVITÉS LOCALES ONT INCITÉ LES PRÊTEURS À AMÉLIORER LEURS CONDITIONS DE FINANCEMENT

C’est à partir du début des années quatre-vingt-dix (après les premiers cas de surendettement) que les collectivités ont renforcé leur analyse financière en veillant à l’évolution de leurs ratios financiers. Privilégiant systématiquement le levier fiscal au recours à l’emprunt, les collectivités sont entrées en 1996 dans une phase de huit années de désendettement. Ainsi, les villes ont vu leur capacité de désendettement (rapport entre l’encours de dette et l’épargne brute mesurant le nombre d’années nécessaires au remboursement de la dette par l’épargne) passer de 10 ans à 6,5 ans sur la période avec, dans le même temps, une hausse des impôts ménage de l’ordre de 15 ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment expliquer la baisse des marges bancaires?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement