Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Hôpitaux

Urgences : un horizon estival sombre et des mesures temporaires pour limiter les dégâts

Publié le 06/07/2022 • Par Géraldine Langlois • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social, France

Urgences hospitalières
pixarno - adobestock.com
Les mesures proposées par le gouvernement le 1er juillet à la suite de la mission flash sur les urgences permettront-elles d'éviter la catastrophe annoncée par certains ? L'Association des maires de France souhaite en tout cas que ces mesures d'urgences ne deviennent pas la norme.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’horizon estival des services d’urgences s’assombrit à mesure que l’été avance. A cause du manque de médecins et de soignants, à la fois conjoncturel (vacances estivales) mais aussi structurel (il concerne l’hôpital en général), certains services devront fermer, totalement ou partiellement, la nuit par exemple, ou certains jours.

Les associations d’élus locaux s’en inquiètent depuis des semaines et la presse régionale déborde d’articles sur ce sujet. Selon une enquête réalisée par la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) sur 446 services d’urgences, 49 sont en situations de fermeture partielle, 34 « régulent », c’est-à-dire filtrent l’accès des patients et six sont totalement fermés.

{ "@context": "http://schema.org", "@type": "NewsArticle", "mainEntityOfPage": { "@type": "WebPage", "@id": "https://www.lagazettedescommunes.com/816746/urgences-un-horizon-estival-sombre-et-des-mesures-temporaires-pour-limiter-les-degats/" }, "headline": "Urgences : un horizon estival sombre et des mesures temporaires pour limiter les dégâts", "image": "https://www.lagazettedescommunes.com/wp-content/uploads/2022/01/urgences-310x206.jpg", "datePublished": "2022-07-06T15:57:37+00:00", "dateModified": "2022-07-06T17:15:05+00:00", "author": { "@type": "Person", "name": "Géraldine Langlois" }, "publisher": { "name": "La Gazette des Communes", "@type": "Organization", "logo": { "@type": "ImageObject", "url": "https://www.lagazettedescommunes.com/wp-content/themes/gazette_v5/images/header/logo_gazette_web_24872.svg" } }, "description": "Les mesures proposées par le gouvernement le 1er juillet à la suite de la mission flash sur les urgences permettront-elles d'éviter la catastrophe annoncée par certains ? L'Association des maires de France souhaite en tout cas que ces mesures d'urgences ne deviennent pas la norme.", "isAccessibleForFree": "False", "hasPart": { "@type": "WebPageElement", "isAccessibleForFree": "False" }, "speakable": { "@type": "SpeakableSpecification", "cssSelector" : ".pageArticle__mainContent" } }

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Urgences : un horizon estival sombre et des mesures temporaires pour limiter les dégâts

Votre e-mail ne sera pas publié

Memi

06/07/2022 07h34

Ide depuis longtemps, j’ai travaillé au Samu en région parisienne.
Aucune envie d’être prise en charge par un Smur « paramédical « …chacun son boulot, nous ne sommes pas formés pour les diagnostics et certains gestes vitaux…
À tous de voir.
Payer les gens à la juste valeur de leurs compétences ramènerai sûrement à l’hôpital tous ceux qui en sont partis.
Quand à compter sur la médecine de ville (déjà débordée) pour désengorger les urgences, alors là je demande à voir.
Où sont perchés ceux qui proposent ces solutions ?

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement