Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Ces DG qui veulent « fermer le robinet du pavillonnaire »

Publié le 05/07/2022 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : A la une, France

AdobeStock_37165286_LuluBerlu
LuluBerlu / AdobeStock
L’Association des directeurs généraux des communautés de France veut couper « le robinet du pavillonnaire ». Les intercommunalités sont, à ses yeux, les mieux armées pour mener la transition écologique. Un plaidoyer qui s’accompagne de l’élection au suffrage universel direct sans fléchage des conseillers communautaires et de la dévitalisation de l’actuelle institution départementale. Disruptif.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La plateforme programmatique tombe à pic, au moment où s’ouvre la nouvelle mandature parlementaire. Les propositions pour un nouveau modèle d’action publique territoriale de l’Association des directeurs généraux des communautés de France seront d’ailleurs détaillées ce 7 juillet au lendemain du discours de politique générale d’’Elisabeth Borne.

A l’occasion de ses universités d’été, les 6 et 7 juillet à Deauville, le cercle de territoriaux présidé par Yvonic Ramis fera de la lutte contre l’étalement urbain son cheval de bataille. « Depuis 1981, l’artificialisation des sols de notre pays a augmenté de 70 %. Dans le même temps, la population a cru de 70 % » : c’est, à partir de ce « constat implacable » que l’ADGCF poursuit « un objectif prioritaire » : « fermer le robinet du ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ces DG qui veulent « fermer le robinet du pavillonnaire »

Votre e-mail ne sera pas publié

GROUCHO

06/07/2022 02h22

Il me semble que ces hauts fonctionnaires, qui soit dit en passant savent choisir leur lieu de réunion, n’ont me semble-t-il pas compris l’objectif du Pinel, tout comme des autres systèmes.

Le but n’est pas de construire des logements, surtout dans les zones où il y a déjà un surplus. L’objectif est de rester cohérent avec l’expression « quand le bâtiment va, tout va! »
Pour cela, ces systèmes de défiscalisation ont pour objet de corriger les anomalies dont celle liée à la TFFB qui dans certains territoires atteint des sommets.

N’oublions pas en effet que le Pinel, tout comme ses prédécesseurs s’applique non seulement aux maisons mais aussi aux appartements!
Mais n’ayez crainte, avec de plus en plus de villes fixant un loyer maximum pour les logements et la faim incessante des collectivités pour augmenter la taxe foncière, à terme, ce sont les artisans du bâtiment qui auront faim!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement