Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

REMUNERATIONS

Mesures salariales : les catégories B revalorisées

Publié le 05/07/2022 • Par Julie Krassovsky • dans : A la une emploi, A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

secretaire-admin
Rogerphoto / Adobestock
En marge de l’annonce par Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la fonction publiques, de la revalorisation du point d’indice figure aussi la revalorisation des débuts de carrière des catégories B. Explication.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La revalorisation des débuts de carrière des catégories B sonne comme une mesure complémentaire de celle du point d’indice annoncée le 28 juin 2022. Dans le détail, cette réévaluation accompagne en réalité l’inflation. Pour le premier grade B1, la durée totale du grade est réduite de 30 à 26 ans. L’indice majoré (IM) des quatre premiers échelons du grade B1 seront eux revalorisés et leur durée réduite à un an contre deux actuellement.

La durée du second grade B2, doit être aussi réduite de 30 à 26 ans. Quant au premier échelon, il sera supprimé et le deuxième échelon sera revalorisé. La durée des deuxième et troisième échelons sera réduite à un an, contre deux actuellement.

  • Le point d’indice augmenté de 3,5%, « un premier pas » selon les syndicats

Tassement des ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

4 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Mesures salariales : les catégories B revalorisées

Votre e-mail ne sera pas publié

Aurcads

05/07/2022 10h46

Le système des cadres d’emploi aurait pu / dû rester pertinent, mais comme il a été dévoyé, l’urgence sanitaire aidant, pour faire « monter » en B des professions qui n’ont normalement rien à y faire, évidemment qu’ensuite on fait le constat que le cadre d’emploi n’est plus adapté…

Pour la FPT, cela reste à démontrer ; quand à avoir des rédacteurs principaux encadrants, il y a bien des agents de maîtrise, voire adjoints ad. principaux en situation, ce n’est pas choquant en « B+ » d’encadrer des agents.

Sab77

06/07/2022 06h57

Vous me faites bien rires, cat. B au 6eme échelon du 1er grande ça fait 12 ans que je suis dans la fonction publique je n’ai jamais rien eu, je n’ai jamais bénéficié d’aucune réforme, à un tel point que les catégories C gagnent plus que nous aujourd’hui car ils ont bénéficié de plusieurs réformes consécutives. Résultat, où je suis plus personne ne veut être catégorie B car il est devenue plus avantageux d’être C… Il serait temps de revoir les grilles car quand un corps inférieur gagne plus que celui au dessus, il faut peut-être se poser les bonnes questions.

Aurcads

07/07/2022 12h28

Votre situation paraît assez extrême, en tout cas une collectivité digne de ce nom ne devrait pas laisser une telle situation se produire, et maintenir un écart tangible au moins sur le régime indemnitaire entre les deux cadres d’emploi, puisque l’écart indiciaire n’existe que peu ou plus : les revalorisations successives de la grille C combinée aux avancements d’échelon « gratuits », ont fait fondre voire disparaître l’écart indiciaire avec la catégorie B, notamment pour les agents en première partie de carrière.

C’est cette situation générale, qui n’aurait pas dû se produire, et pour laquelle les « mesurettes » annoncées ne sont pas du tout à la hauteur !

Nous avons décidément des gouvernants qui prennent les bonnes décisions…si le but est de démotiver le maximum d’agents !

Percheron

08/07/2022 10h24

Même la revalorisation du début du b est injuste il faut revoir l’ensemble de la fonction publique et non pas ce contente de reformettes

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement