Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Acteurs du sport

Sport

« En finir avec l’image du maitre-nageur en tongs sur sa chaise »

Publié le 05/07/2022 • Par David Picot • dans : A la Une acteurs du sport, Actu expert acteurs du sport, France

F-Camporelli
DR
Enseignant-chercheur à l’université de Lille (UFR sciences de la santé et du sport – 3S), le sociologue Fabien Camporelli travaille depuis des années sur le sujet des maîtres-nageurs sauveteurs en tant que groupe professionnel. Un métier mal compris, qui souffre d’un déficit d’image et d’attractivité.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Le manque de maîtres-nageurs sauveteurs

Peut-on vraiment parler de pénurie de maitres-nageurs sauveteurs (MNS) en France ?

D’une manière générale, une pénurie de main d’œuvre se caractérise par un dysfonctionnement ou une mauvaise organisation d’un marché du travail. Elle n’est pas un symptôme des pratiques d’un secteur. Plus concrètement, elle existe quand l’offre de travail n’augmente pas aussi vite que la demande, par rapport à des niveaux de salaires.

Dans le cas des MNS, nous sommes en présence d’un récit alarmiste qui ne reflète pas la réalité. Prenons l’exemple du nombre des 5 000 MNS qui manqueraient : personne ne sait vraiment d’où vient ce chiffre. Le problème des formations revient aussi souvent, mais nous n’avons jamais eu autant d’opérateurs ni même de diplômes qui permettent d’accéder au métier.

Nous, en tant ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Acteurs du sport

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club acteurs du sport pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Acteurs du sport

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« En finir avec l’image du maitre-nageur en tongs sur sa chaise »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement