Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Dette et trésorerie

Observatoire de la dette des collectivités locales

Publié le 01/06/2006 • Par La Rédaction • dans : Fiches Finances • Source : Territorial.fr

La dette cumulée des collectivités locales représente fin 2005 un volume de 93,7 milliards d’euros, soit quinze fois moins que la dette de l’État. Cette dette se caractérise par une gestion relativement active et saine, comme en témoigne cet observatoire de la dette réalisé sur un échantillon de plus de 650 collectivités locales de toutes strates au 31 décembre 2005.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

LA CAPACITÉ DE DÉSENDETTEMENT SE STABILISE

Le ratio encours/épargne brute qui exprime le nombre d’années nécessaires pour rembourser la dette avec son autofinancement, se stabilise en 2005 autour de 3,4 ans en moyenne nationale (1).

UN TAUX MOYEN PARTICULIÈREMENT BAS

Dans un contexte de baisse des taux d’intérêts, le taux moyen national poursuit sa décrue pour atteindre au 31 décembre 2005 un niveau relativement faible de 3,55 % (taux moyen pondéré), contre 3,8 % en 2004.

C’est dans les régions (3,22 %), les conseils généraux (3,49 %) et les villes de plus de 100 000 hab (3,54 %) que cet indicateur artificiel est le plus performant.

Rapporté à la durée de vie résiduelle moyenne, l’indicateur du taux moyen retrouve de la pertinence et devient un indicateur de gestion active de la dette. Il ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Observatoire de la dette des collectivités locales

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement