Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Acteurs du sport

équipements sportifs

Au nouveau stade brestois, pas de place pour la folie des grandeurs

Publié le 01/07/2022 • Par David Picot • dans : A la Une acteurs du sport, Actu expert acteurs du sport, Régions

Stade-Brest-Cabinet d'architecture François de La Serre
Cabinet d'architecture François de La Serre
A Brest (Finistère), le centenaire stade Francis - Le Blé pourrait être remplacé à horizon 2026 par une nouvelle enceinte. Le projet d’initiative privée est porté par les deux coprésidents du Stade brestois 29. Avec une jauge de 15 000 places, loin des ambitions de grandeur affichées ces dernières années en France…

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La future enceinte de football du Stade brestois 29 prend forme. Après de premiers visuels dévoilés fin mars, une nouvelle étape a été franchie ce 29 juin en conseil métropolitain. L’instance a en effet approuvé deux délibérations en vue de la réalisation de ce programme d’initiative privée. L’une autorisant le président – ou représentant – à déposer une déclaration d’intention du projet, commune avec la maîtrise d’ouvrage. L’autre portant sur une procédure de mise en compatibilité du plan local d’urbanisme (PLU) et l’ouverture d’une concertation. Avec une réserve toutefois : « La réalisation de ce programme privé ne sera engagée que sous réserve de la faisabilité économique et financière déterminée par le porteur de projet qui en assure l’initiative et la responsabilité », glisse la métropole dans ses délibérations.

Investissement moindre, rentabilité supérieure

Envisagé sur le secteur du Froutven à Guipavas, à l’intersection des dessertes vers Morlaix et Quimper dans une zone desservie par le tramway, ce futur équipement est en effet porté par Gérard et Denis Le Saint, coprésidents du SB29. Il vise à remplacer le vétuste stade Francis – Le Blé, 15 000 places, propriété de la ville de Brest, inauguré en… 1922 ! « Il ne répond plus aux exigences d’un club qui évolue en Ligue 1 », précise le maire (PS) François Cuillandre. Pas question pour autant de verser dans le gigantisme. Le futur stade renfermera le même nombre de places que l’ancien ! Les frères Le Saint parlent en effet d’une « jauge raisonnée », qui permet de viser un taux de remplissage de 95 % en Ligue 1. Et de 70 % si le club est amené à évoluer en division inférieure.

Manque d’ambition ou éclair de lucidité ? Pour Jérémy Moulard, chercheur en management du sport à l’université de Lausanne, pas de doute, « ce projet de stade est sans doute le plus intelligent de ces douze dernières années en France. Car il est toujours préférable d’avoir un petit stade toujours rempli qu’un grand à moitié vide ». Les raisons : un, « l’investissement est moindre », en l’occurrence, il est estimé ici à 85 M€. Deux, « la loi de l’offre et de la demande tendra à davantage tirer profit de cette jauge et à assurer une certaine rentabilité ». Professeur de sciences économiques à l’université du Mans, Jean-Pascal Gayant abonde et salue même « cette approche guidée par la raison et le bon sens. Cela montre aussi que des leçons en la matière commencent à être tirées ».

Des ambitions durables

A noter que le coût annoncé ne comprend pas les aménagements publics connexes assumés par Brest métropole. En l’occurrence, un parking public de 340 places environ, une passerelle de desserte piétonne qui enjamberait une route départementale et une gare de remisage des rames du tramway. Au-delà des 17 matches de championnat par saison, l’objectif des porteurs du projet est de « faire vivre ce lieu tout au long de l’année ».

Ces derniers mettent aussi en avant l’aspect environnemental à travers un chiffre : 18 % de surfaces imperméabilisées, contre 65% pour le premier projet en 2018. Sur une emprise de 33 350m², ce futur stade sera recouvert de panneaux photovoltaïques (8 000 m²) et devrait aussi intégrer des mâts éoliens. Livraison programmée en 2026.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Acteurs du sport

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Au nouveau stade brestois, pas de place pour la folie des grandeurs

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement