Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Indicateurs

Les déserts médicaux s’étendent de plus en plus en milieu urbain

Publié le 26/07/2022 • Par Jérémy Fichaux • dans : Actu Santé Social, France

Capucine Dupuy
Les communes rurales sont les plus touchées par les déserts médicaux, mais le phénomène s'étend de plus en plus vers les communes urbaines. (2/3)

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

En 2019, près d’une commune sous-dotée en médecins généralistes sur dix se trouve en milieu urbain, selon les données de la DREES. Une tendance revue à la hausse depuis 2015.
Pour rappel, une commune est considérée sous-dotées en médecins généralistes quand son indicateur d’accessibilité potentielle localisée (APL) est inférieur ou égal à 2,5 consultations par an(1).

Capture d’écran 2022-06-28 à 15.06.43

Découvrez la datavisualisation en plein écran sur notre plateforme Open Data Gazette.

En 2015 et 2016, les communes urbaines ont représenté 6% des municipalités sous-dotées en médecins généralistes. Depuis, elles ont pris de plus en plus de place parmi les déserts médicaux. Un constat devenu sans appel en 2019.
Si, cette année-là, le milieu rural reste grandement majoritaire (90,55%), le milieu urbain n’a jamais était aussi présent. Entre 2018 et 2019, les communes urbaines sont même passées du simple au double : 674 en 2018, pour un an plus tard, se retrouver 1349.
Parmi elles, trois communes urbaines n’ont plus de médecin sur leur territoire (le nombre de visite par habitant est égal à 0) : Castellar (Alpes-Maritimes), Gorbio (Alpes-Maritimes) et Taglio-Isolaccio (Haute-Corse).

Comment expliquer un tel déménagement territorial ? Lors d’un webinaire organisé par la Gazette sur la question, André Accary, président du conseil départemental de Saône-et-Loire, prône l’inégalité des infrastructures. Il se désole de n’avoir aucune faculté de médecine sur son territoire. « Les jeunes médecins vont faire leurs cursus et leurs stages dans l’environnement du CHU et donc nous n’avons aucune chance de récupérer des futurs professionnels de la santé », argumente celui qui compte 296 communes rurales et 28 communes urbaines concernées dans son département.

Seule municipalité en milieu urbain concernée de plus de 100 000 habitants, Argenteuil a vu son indicateur d’accessibilité potentielle localisée diminuer. En 2015, la commune était déjà sous-dotée, avec 2,14 rendez-vous par an. Ce désert médical s’est étendue au fil des années pour atteindre difficilement 1,74 consultations.

Face à ce défi, la ville se devait de convaincre des praticiens à s’installer. Argenteuil décide alors de mettre la main à la poche. La ville a mis en place une bourse communale à destination des jeunes médecins généralistes. Contre 12.000 euros par an pendant leur internat, les futurs praticiens doivent s’engager à exercer cinq ans sur le territoire.

D’autres ont opté pour la plateforme « Comm’une opportunité » qui vise à mettre en relation des territoires qui cherchent des professionnels de santé, mais aussi des porteurs de projets commerciaux pour maintenir ou développer leur attractivité.

Des indicateurs sur la santé et le social

Grâce à votre abonnement, il est désormais possible de découvrir, comparer, analyser et partager des indicateurs sur les prestations sociales, les personnes âgées, en situation de handicap, le nombre de médecins et les déserts médicaux… à tout échelon de collectivité. Autant de thématiques mises à votre disposition sur l’encart « Indicateurs Santé Social » sur la droite de la page d’accueil de votre Club Santé social, comme l’explique notre tutoriel.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Notes

Note 01 Construit par la DREES, il estime le nombre de visites à un médecin généraliste accessible en une année aux habitants d'une commune. L'indicateur est calculé grâce à plusieurs données dont la densité de population, la distance séparant le praticien et le patient, le nombre de médecins sur le territoire et le taux de fréquentation de leur cabinet observé dans les bases de l'assurance-maladie. Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les déserts médicaux s’étendent de plus en plus en milieu urbain

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement