Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Maraîcher municipal

Le maraîcher-fonctionnaire : il exerce une activité émergente qui pousse, qui pousse

Publié le 08/07/2022 • Par Isabelle Verbaere • dans : France, Toute l'actu RH

Les variétés anciennes de légumes ont de l'avenir
K. Makarov/Adobestock
De plus en plus de communes créent des régies municipales pour approvisionner les cantines scolaires en légumes bios et locaux, produits par des paysans fonctionnaires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Sébastien Jourde est un agriculteur pas comme les autres. Il est fonctionnaire. « J’ai passé le concours de technicien des espaces verts de catégorie B en 2017 », explique-t-il. Il n’entretient pas les massifs de Mouans-Sartoux (250 agents, 9 900 hab.), ville des Alpes-Maritimes pour laquelle il travaille. Il produit des légumes bios, 25 espèces différentes sur 3,5 hectares, pour les fournir à la cantine scolaire. « J’ai répondu à une annonce postée par la commune sur un blog dédié à l’agriculture, poursuit-il. J’étais le seul alors à occuper un tel poste. » C’était il y a dix ans. Depuis, le concept a fait des émules. Cavaillon, Vannes, Firminy, Romainville, Ungersheim… : il existe plus d’une vingtaine de régies agricoles municipales, un peu partout en France.

Horaires à rallonge

« Avec l’association Un Plus Bio, nous sommes en train de créer un réseau de régies agricoles, pour mutualiser les bonnes pratiques et accompagner les communes souhaitant se lancer », indique Gilles Perole, adjoint au maire de Mouans-Sartoux. L’une des questions majeures est de savoir quel profil recruter pour monter et gérer une exploitation maraîchère en mesure d’approvisionner la cantine scolaire. « Produire des légumes à cette échelle représente des contraintes importantes, travailler le week-end, bien plus que 35 heures, qui ne sont pas celles d’un agent des espaces verts, souligne Gilles Perole. La meilleure solution est d’embaucher un agriculteur qui ait déjà une expérience en maraîchage. » Et Sébastien Jourde de renchérir : « Sans compter que monter une exploitation, même quand on est du métier, c’est compliqué. »

Congés et salaire fixe

Fanny Lacombe a été recrutée comme agente technique contractuelle par Cazouls-lès-Béziers (78 agents, 5 100 hab., Hérault), en septembre 2021, pour créer la régie ­agricole municipale. « J’ai eu une exploitation où j’ai produit des légumes pendant six ans, mais un jour, concilier le maraîchage et ma vie de famille est devenu trop difficile, soupire-t-elle. On ne compte pas ses heures, de mars à octobre, 7 jours sur 7, pour une rémunération aléatoire. Aujourd’hui, je fais le métier que j’aime, j’ai cinq semaines de congé, un salaire fixe, c’est l’idéal pour moi. »

Et puis donner la possibilité aux écoliers de manger sain et local, c’est gratifiant. « J’aime les voir se régaler des fraises que j’ai cueillies deux heures avant », confirme ­Elodie ­Varin, maraîchère pour la commune de Lagraulet-du-Gers. « Toutefois, adapter la production des légumes aux rythmes scolaires n’est pas si simple : quand on est à son compte, on produit le plus en été, pointe Fanny Lacombe. Mais, à cette période, les enfants sont en vacances. Il faut donc repenser le planning des plantations. Semer pour avoir des légumes primeurs au printemps et des légumes tardifs qu’on récolte après le 15 août. »

Élodie Varin, maraîchère pour la régie agricole de Lagraulet-du-Gers

Élodie Varin, maraîchère pour la régie agricole de Lagraulet-du-Gers

« Je pourrai assurer la production dans les 600 mètres carrés des serres de la régie agricole »

« J’ai été recrutée comme contractuelle par la commune pour gérer la régie agricole en février explique Elodie Varin, maraîchère pour la régie agricole de Lagraulet-du-Gers [6 agents, 600 hab, Gers]. J’ai consacré les premiers mois à mettre en place l’outil de production : arrosage, achat du matériel agricole. Auparavant, j’ai été agente de maîtrise pour les espaces verts à Dieppe. J’ai démissionné pour créer mon exploitation maraîchère dans le Lot. Je cultivais seule un demi-hectare, je pourrai donc assurer sans difficulté la production dans les 600 mètres carrés de serres de la régie agricole. Mon temps de travail a été annualisé. En ce moment, en pleine période de production, je fais plus de 60 heures par semaine. Ce sera plus tranquille cet hiver.Mais désormais, je peux partir en week-end car, avec mes collègues des espaces verts, on s’organise par roulement pour surveiller les cultures. C’est la force des petites communes d’avoir des agents polyvalents qui s’entraident. »

 

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le maraîcher-fonctionnaire : il exerce une activité émergente qui pousse, qui pousse

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement