Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

REPORTAGE

Ce que les jeunes savent de la territoriale

Publié le 17/06/2022 • Par Julie Krassovsky • dans : A la une emploi, A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

Jihan - stock.adobe.com
Pour recruter 120 postes en apprentissage, le département de la Seine-Saint-Denis organisait, le jeudi 16 juin, un forum à la maison de la culture de Bobigny. Une occasion aussi pour la collectivité de rendre plus visible ses compétences largement ignorées par des étudiants clairement peu connaisseurs de la Fonction publique. Reportage.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Bouna, 21 ans parcourt attentivement les fiches de poste punaisées sur les deux grands panneaux situés à l’arrière du hall d’accueil de la maison de la culture de Bobigny. Le jeune homme, actuellement en service civique à la Courneuve après avoir abandonné son cursus universitaire en média et audiovisuel, cherche désormais à suivre un BTS service informatique aux organisations (SIO) en alternance. Mais, pour l’instant, il n’a pas d’école et visiblement aucun poste sur le tableau ne semble correspondre à son profil. « Ce sont les responsables de mon service civique qui m’ont indiqué le forum ».

Un peu perdu, il observe les stands tenus par une douzaine de directions de la collectivité (DRH, prévention et action sociale, direction de l’enfance et de la famille, direction des affaires juridiques, de l’immobilier et des assemblées, direction de l’eau et assainissement, direction des finances, etc.), sans réellement penser qu’il peut aller s’y informer.

À quelques mètres de lui, Samuel, 19 ans, semble plus aguerri. Lui aussi a quitté la fac après un an passé à étudier l’économie. « Je cherche à me réorienter vers un BUT gestion des entreprises et des administrations, je n’ai pas encore trouvé d’école, mais j’ai quand même donné mon CV à la direction enfance et famille qui recherche des profils de gestionnaires ».

Méconnaissance des métiers

Sa connaissance de l’administration, il la tient de sa mère employée par le conseil départemental. C’est d’ailleurs grâce à elle qu’il est présent sur le forum. « La fonction publique, je connais un peu. C’est des postes dans les écoles et dans les bureaux des administrations », précise-t-il sans plus de détails.

Sa méconnaissance de la Territoriale est à l’image de l’enquête sur l’attractivité de la fonction publique territoriale menée par le « behavioural insights team » (BIT) pour le compte de la DITP. Celle-ci rappelle qu’un tiers seulement des personnes interrogées savent que les communes sont en charge du fonctionnement des écoles et que 30 % croient que les agents territoriaux sont en charge des fédérations sportives.

Pour Ndalesa, 18 ans, en recherche d’une alternance dans le notariat, « le service public se rattache à tout ce qui est mairie et département ». Mais lorsqu’on interroge la jeune fille sur les métiers qu’on peut y trouver, elle hésite : « secrétaire ? Gestionnaire de transport ? ». Quant à faire la distinction entre fonction publique d’État et Territoriale, les étudiants n’en sont pas là. S’ils identifient la santé et l’enseignement comme appartenant au secteur public, les compétences exercées par les collectivités demeurent pour eux très vagues.

 Changer de méthode pour attirer

À l’image de l’enquête qui précise qu’un tiers des répondants identifient comme métiers de la Territoriale ; les animateurs du périscolaire, les urbanistes ou les pompiers. C’est bien aussi dans une démarche d’information que le département a organisé ce forum. « Nous souhaitons accompagner les jeunes dans l’emploi, travailler dans une logique de pré-recrutement, mais aussi communiquer sur l’image du département » explique Jérémie Vencatachellum, le directeur des ressources humaines.

Pour la collectivité, qui emploie déjà 150 apprentis, c’est la première fois que se tient un forum de ce type. « Auparavant, nous organisions plutôt des événements axés sur des métiers en tension dans les filières sociales et la petite enfance » observe Nadine Baisnee, assistante de gestion sur le dispositif apprentissage. Pour attirer les jeunes, il faut désormais changer de méthode.

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ce que les jeunes savent de la territoriale

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement