Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Interview] Emploi

Territoires zéro chômeur : « Les élus doivent être attentifs à ne pas prendre le leadership »

Publié le 21/06/2022 • Par Rouja Lazarova • dans : Actu expert santé social, France, Innovations et Territoires

Daniel Le Guillou
Didier Olivré
Daniel Le Guillou, auteur du livre « Zéro chômeur. Mobilisez votre territoire pour l’emploi » (Editions de l’Atelier, avril 2022.), tire le bilan des cinq ans d’expérimentation, et relève les points qui doivent faire l’objet d’une attention particulière.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Quelle est la question centrale dans l’expérimentation « territoires zéro chômeur de longue durée » (TZCLD) ?

Je dirais, sans hésitation, la place accordée aux personnes concernées. Les placer au cœur du projet, à chaque étape, est très important. D’abord, comment les identifier et être sûr d’avoir atteint l’exhaustivité ? Ce sont les « invisibles » de la société. Comment les convaincre de participer ? Il y a beaucoup de désespérance. Ces personnes ne croient plus qu’un dispositif puisse les concerner. Il faut les intégrer au comité local pour l’emploi (CLE) et s’assurer qu’elles s’expriment, car on ne leur donne pas systématiquement la parole. Ensuite, avant de les embaucher au sein des entreprises à but d’emploi (EBE), il faut écouter leurs souhaits, leurs contraintes, afin de leur proposer un poste adapté. Enfin, nous avons repéré un enjeu que l’on n’avait pas perçu au début et qui est le maintien dans l’emploi.

Les coûts évités permettent-ils de financer l’expérimentation ?

Nous n’en avons pas fait la démonstration. ATD Quart Monde avait évalué les coûts évités (1) à 19 000 euros par an par équivalent - temps plein. Mais nous nous sommes aperçus que ce n’était pas suffisant. Dans la ­deuxième vague, le montant a été réévalué à 22 000 euros, avec un financement complémentaire à hauteur d’environ 3 000 euros assuré par les départements. Mais ceux-ci ne sont pas toujours partants. Des conseils départementaux, y compris le Puy-de-Dôme où je travaille, ne voient pas la démarche TZCLD comme une priorité, notamment depuis les élections départementales. Nous tentons de les convaincre. Tous les coûts évités ne peuvent pas être chiffrés, tels ceux liés à la santé ou à l’aide sociale à l’enfance. Car l’expérimentation permet aux personnes d’avoir un salaire, un chez-soi digne, et de reprendre la garde de leurs enfants. Il y a aussi l’impact dynamique sur les territoires.

Quels sont les écueils à éviter ?

Notre objet social, c’est de créer de l’emploi de qualité pour des personnes en situation de grande exclusion. Ce sont souvent des emplois peu rentables. Il ne faut pas forcer l’équilibre économique des EBE en sélectionnant des activités plus solvables. Cela aboutirait à sélectionner les individus qui pourraient les réaliser, et rater l’objectif principal, qui est celui du plein-emploi. Un autre point de vigilance concerne les CLE. Ils sont présidés par les élus communaux ou intercommunaux, qui doivent être attentifs à ne pas prendre le leadership. Ils peuvent se mettre en retrait pour assurer une vraie représentativité de toutes les parties prenantes et une horizontalité du fonctionnement du CLE. Tenir cet équilibre dans la durée est un vrai défi.

Cet article est en relation avec le dossier

Notes

Note 01 allocation, frais de santé, etc., ndlr Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Territoires zéro chômeur : « Les élus doivent être attentifs à ne pas prendre le leadership »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement