Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Protection de l'enfance

Une affaire de placement d’un bébé à sa naissance bouleverse la Bretagne

Publié le 14/06/2022 • Par Rouja Lazarova • dans : Actu expert santé social, Régions

Naissance bébé nourrisson
©freepeoplea - stock.adobe.com
A Vitré, en Ille-et-Vilaine, une mère ayant accouché à domicile s’est vue retirer la garde de son nouveau-né et de son autre enfant âgé de deux ans. Elle crie à « l’enlèvement » sur les réseaux sociaux. La ville et le département s’expliquent.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Vendredi 10 juin, deux enfants, l’un nouveau-né, l’autre âgé de 2 ans, ont été placés à l’Aide sociale à l’enfance de l’Ille-et-Vilaine. Les parents, Noémie et Raphaël, accusent les pouvoirs publics d’enlèvement. Ils ont été tout de suite repérés par Daliborka Milovanovic du collectif La Révolte des mères, qui vise à combattre les « violences administratives et institutionnelles » dont sont victimes les femmes qui font des « choix éducatifs différents » pour leurs enfants.

La militante féministe accompagne désormais les parents et filtre leur communication dans les médias pour les « protéger ».  L’histoire agite les esprits bretons et les réseaux sociaux. Mais que s’est-il passé réellement ?

Trois véhicules de gendarmes

Selon les parents, Noémie a accouché à domicile sans assistance ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une affaire de placement d’un bébé à sa naissance bouleverse la Bretagne

Votre e-mail ne sera pas publié

François

15/06/2022 04h58

« Le 10 juin 2022, le service Protection maternelle et infantile du Centre départemental d’action sociale (Cdas) du Pays de Vitré a identifié des éléments de risque de danger sur la santé et le suivi médical de deux enfants d’une famille vitréenne. Il a donc adressé un rapport de signalement, au Procureur de la République de Rennes. »
La lecture de l’article laisse penser que c’est le seul fait d’accoucher à domicile sans assistance médicale qui fonde la décision du parquet.
Peut-on en savoir davantage ?
J’avoue être choqué par cette décision qui arrache des enfants à leur famille pour « les protéger ». Il n’y a pas de violence ni de mauvais traitements décrits.
L’enlèvement par la gendarmerie a certainement traumatisé l’aîné. Je ne sais pas quel rapport il l’aura plus tard avec « la norme » et « l’autorité ». Où était l’urgence ?

Aele

18/06/2022 02h45

Quel juge condamnera la violence de cette décision et demandera réparation pour les séquelles de la séparation d’un nouveau né de 5 jours de ses parents?

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement