Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion des déchets

Déchets d’emballage : « on doit retrouver un équilibre entre les acteurs », selon la Fnade

Publié le 13/06/2022 • Par Olivier Descamps • dans : actus experts technique, France

Antoine Bousseau, président de la Fédération nationale des activité de dépollution et de l’environnement.
Antoine Bousseau, président de la Fédération nationale des activité de dépollution et de l’environnement. Franck Dunouau
Réunissant les principaux acteurs du recyclage, la Confédération des métiers de l’environnement a déposé, fin mai, un recours en Conseil d’État contre l’arrêté modifiant le cahier des charges des éco-organismes gérant les emballages ménagers. Un texte qui bouscule les équilibres économiques trouvés au fil du temps entre Citeo, les collectivités et les opérateurs industriels, estime l’un des exposants, Antoine Bousseau, tout nouveau président de la Fédération nationale des activité de dépollution et de l’environnement (Fnade). Interview.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

 

Pourquoi ce recours ?

Dès le départ des discussions sur cet arrêté modificatif, nous avons émis pas mal de réserves (lire notre article). Avec ce texte, l’éco-organisme devient un opérateur. Qui capte certains tonnages de déchets plastique en mélange et passe des appels d’offres pour les traiter. C’est quelque chose qu’il ne faisait pas jusque là. Or dans ce gisement, il y a des résines que la filière en place sait parfaitement recycler. Il n’y a aucune raison pour qu’un éco-organisme en récupère la gestion.

Emballages : un nouveau cahier des charges qui pose question

Rappelez-nous les enjeux qui se cachent derrière cette décision.

Aujourd’hui, les bacs jaunes font l’objet d’un recyclage mécanique qui permet d’obtenir différentes qualités de papier, de carton, de plastique… Il est plus ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Déchets d’emballage : « on doit retrouver un équilibre entre les acteurs », selon la Fnade

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement