Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé publique

Une appli avertit en temps réel sur le niveau de pollens en ville

Publié le 15/06/2022 • Par Gaëlle Ginibrière • dans : actus experts technique, France, Innovations et Territoires

Woman blowing nose because of spring pollen allergy
Budimir Jevtic - stock.adobe.com
La start-up Lifty Air développe des capteurs dont les relevés, analysés par des algorithmes, fournissent des informations sur la présence de pollens allergisants dans l'air. Les données, consultables en temps réel, peuvent être affichées sur le site de la collectivité et sont accessibles, via une application, à tout habitant et en particulier aux personnes souffrant d'allergies.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Depuis le début du printemps, la saison des allergies bat son plein. Alors que le nombre de personnes allergiques ne cesse de progresser (1), la solution Lify Air pourrait apporter plus de confort aux malades. « Entrepreneur et allergique, je me suis rapproché d’un laboratoire du CNRS à Orléans pour développer des capteurs innovants qui mesurent les pollens dans l’air. Des algorithmes les ­reconnaissent, les comptent, ce qui permet de fournir une information en temps réel et localisée sur le niveau de présence dans l’air de la trentaine de pollens les plus allergisants », confie Jérôme Richard, président et cofondateur de Lify Air.

Capteurs en réseau

Une avancée par rapport aux relevés jusqu’ici disponibles, qui diffusaient des alertes à une échelle départementale et avec un décalage d’au moins une semaine. Pour assurer une information précise, Lify Air propose aux communes et intercos d’installer des capteurs sur leur territoire afin de permettre à leurs habitants de connaître le niveau de pollens et d’anticiper leur traitement ou d’adapter leurs sorties.

« Les capteurs fonctionnent en réseau, nous en installons trois au minimum dans les petites villes et jusqu’à dix ou quinze selon la superficie du territoire. L’investissement dans chaque capteur est de 3 200 euros, auquel s’ajoute un abonnement de 4 000 euros », indique Jérôme Richard.

Live Pollen, une application proposée par la start-up, permet à tout habitant de bénéficier, selon sa localisation, des données actualisées les plus proches de l’endroit où il se trouve. La ville d’Istres (43 600 hab., Bouches-du-Rhône), qui a mis en service début mai cinq capteurs, a choisi d’intégrer les données à sa nouvelle application, Istres et vous. « L’appli propose diverses notifications, sur les événements, les travaux… et donc, aussi, sur la mesure du risque pollen. Nous proposons des services connectés qui répondent à un réel besoin de la population. Un lien permettra aussi de télécharger directement Live Pollen », note Patrick Grimaldi, conseiller municipal.

Démarche de smart-city

Pour la commune, engagée depuis une dizaine d’années dans une démarche de smart-city, les données des capteurs Lify Air pourraient être exploitées par la suite. « Pour l’instant, elles sont remontées à notre tableau de bord, comme l’ensemble des données de nos autres outils connectés. Il faudrait, dans un deuxième temps, les croiser avec les conditions météorologiques et les pics d’allergie en travaillant avec du personnel médical et des experts de la data », poursuit Patrick Grimaldi. L’évolution de la nature et des niveaux de pollens enregistrés pourraient aussi amener la commune à réfléchir aux espèces plantées sur son territoire, pour éviter les plus allergisantes.

Contact : Jérôme Richard, président et cofondateur, 02.38.69.82.95.

« L’information est essentielle aux habitants »

Pascal Vertanessian, adjoint au maire de Vanves (27 800 hab., Hauts-de-Seine), chargé du développement urbain, de l’environnement et du patrimoine

« Nous expérimentons depuis avril trois capteurs installés un mois plus tôt sur trois bâtiments municipaux, couvrant l’ensemble de notre territoire. En tant que commune de la première ceinture parisienne, nous sommes soucieux de la qualité de l’air. Nous disposons par ailleurs de deux grands parcs comptant 2 500 essences d’arbres.

Par conséquent, l’information fournie sur les pollens à nos habitants est essentielle. Dans le cadre de la communication réalisée autour du lancement de ce service, nous avons interrogé l’allergologue installée dans la ville, qui salue l’accès à cette information. A l’avenir, les données collectées pourraient également alimenter notre réflexion sur l’implantation de nouvelles essences d’arbres. »

Notes

Note 01 20 à 25 % de la population souffrent d’allergie en 2020, d’après l’Organisation mondiale de la santé. Retour au texte

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une appli avertit en temps réel sur le niveau de pollens en ville

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement