Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Éducation et vie scolaire

[Entretien] Animation

« Les dispositifs ne font pas une politique globale du droit aux loisirs »

Publié le 08/06/2022 • Par Rouja Lazarova • dans : A la Une Education et Vie scolaire, Actu expert Education et Vie scolaire, France

Yann Renault, délégué général adjoint des Francas
Yann Renault, délégué général adjoint des Francas DR Francas
La Fédération nationale des Francas mène une campagne depuis le 9 mars pour sensibiliser les candidats à l’élection présidentielle, et désormais, à l’élection législative, sur le droit des enfants aux loisirs collectifs. Un droit qui n’est pas tout à fait effectif, explique Yann Renault, délégué général adjoint du mouvement, qui évoque ses attentes des futurs parlementaires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pourquoi avoir lancé une campagne d’interpellation des candidats aux élections législatives sur l’accès des enfants et adolescents aux loisirs collectifs ?

Les enfants ne sont pas égaux face aux activités péri et extra-scolaires. Les enfants de familles pauvres accèdent peu aux loisirs collectifs. En 2020, seul un quart des petits de trois ans et demi des classes défavorisées fréquentaient quotidiennement un centre de loisirs, et 21% occasionnellement. 49% des enfants de familles aisées avaient une activité organisée le mercredi, contre 23% pour les familles modestes. Nous avons donc lancé notre campagne pour inciter les futurs parlementaires à développer des politiques publiques qui garantissent un égal accès de tous aux loisirs sur l’ensemble du territoire.

Quels sont les ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Education et Vie scolaire pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Éducation et vie scolaire

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les dispositifs ne font pas une politique globale du droit aux loisirs »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement