Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Insertion sociale

Contrat d’engagement jeune : après trois mois, toujours des questions de mise en place

Publié le 07/06/2022 • Par Rouja Lazarova • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social, France

smartphone-jeunes-guruXOX-AdobeStock_393159299
© guruxox-adobestock
Déployé depuis le 1er mars 2022, le Contrat d’engagement jeune est encore dans une phase de rodage. On peut cependant dégager déjà les difficultés qu’il soulève ainsi que sa plus value par rapport à la Garantie jeunes qu’il a remplacée.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Ce qui se dit entre les professionnels de notre réseau, c’est que le Contrat d’engagement jeune est un galop d’essai pour la réforme du Revenu de solidarité active. Si le CEJ fonctionne, s’il parvient à susciter une activité chez les jeunes, le RSA pourrait être réformé à son image », confie Philippe Brousse, délégué général adjoint de l’Union nationale des missions locales (UNML). Car la grosse différence entre le CEJ et la Garantie jeunes, qu’il a remplacée le 1er mars dernier, ce sont ces quinze à vingt heures d’activités hebdomadaires obligatoires, la contrepartie de l’allocation des 500 euros mensuels.

Un nouveau métier

Philippe Brousse poursuit : « Ces 15 à 20 heures d’activités par semaine, ce n’est pas rien. Cela suppose d’avoir en face un panel de propositions d’accompagnement ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contrat d’engagement jeune : après trois mois, toujours des questions de mise en place

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement