Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Une solution de logement temporaire permet aux sans-abri de sortir des squats

Publié le 31/05/2022 • Par Solange de Fréminville • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social, France, Innovations et Territoires, Régions

Le collectif Luttopia, désormais sous statut associatif, œuvre depuis 2014 pour les sans-abri, en gérant des squats de Montpellier.
Le collectif Luttopia, désormais sous statut associatif, œuvre depuis 2014 pour les sans-abri, en gérant des squats de Montpellier. J. Abt / Médecins Du Monde
Même s'il permet d'éviter la rue, le squat est illégal et la précarité sociale persiste. En 2020, un squat montpelliérain abritant plus de 200 personnes a obtenu, avec le soutien d’associations, des solutions d’hébergement. La commune a mis en place un accompagnement social et de l’habitat intercalaire afin de loger temporairement ces sans-abri et faciliter leur insertion.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Montpellier, Hérault, 290 100 hab.] Au printemps 2020, pendant le confinement, le collectif ­Luttopia, qui gérait l’un des plus grands squats de ­Montpellier, a participé à l’organisation d’une plateforme d’aide alimentaire avec plusieurs associations (Secours populaire, Médecins du monde, Secours catholique…). Il donnait ainsi une nouvelle preuve de son utilité sociale, lui qui accueillait depuis quelques années et de manière inconditionnelle les sans-abri, en les soutenant dans leur vie quotidienne et leurs démarches. Mais, installé dans un bâtiment appartenant à la ville de ­Montpellier, le squat risquait de nouveau l’expulsion après le déconfinement.

Examen des situations des sans-abri

Le collectif, l’agence régionale de la Fondation Abbé-Pierre et le Secours catholique se sont alors engagés dans des négociations avec le préfet de l’Hérault et la ville pour une sortie accompagnée des habitants du squat, avec des solutions de logement à la clé.

Ils demandaient aussi l’ouverture d’un nouveau lieu d’héber­gement et d’accueil, géré par ­Luttopia. Selon Michel Calvo, adjoint au maire délégué à la ville fraternelle et solidaire, « tout cela résulte de la crise du logement et d’un manque de réponses apportées par l’Etat à une population en situation de grande pauvreté ou en demande d’asile qui, pour beaucoup, ne l’ont pas obtenu. Nous avons aussi été heurtés par des expulsions de squats, durant l’été 2020, qui remettaient une centaine de personnes à la rue ».

La préfecture et la ville ont alors financé conjointement deux postes d’assistantes sociales chargées ­d’aller à la rencontre des habitants du squat. Leur mission :

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club finances - Projet loi de finance 2024 : ce qui attend les collectivités

de La Gazette des communes en partenariat avec la Caisse d’Epargne et KPMG

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une solution de logement temporaire permet aux sans-abri de sortir des squats

Votre e-mail ne sera pas publié

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par La Gazette des Communes du Groupe Moniteur, Nanterre B 403 080 823. Elles sont uniquement nécessaires à la gestion de votre commentaire à cet article et sont enregistrées dans nos fichiers. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Partager

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement