Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

L’Europe, de réelles opportunités pour vos territoires


L’Europe fait partie intégrante des politiques nationales et locales comme de la vie quotidienne de nos citoyens. Si l’Europe est familière, elle n’en n’est pas pour autant connue. Pour apporter des réponses concrètes aux attentes des élus et cadres territoriaux sur les opportunités et les possibilités de financement proposées par l’Europe, la Représentation de la Commission européenne en France met en place “L’Europe des communes”, un nouveau service d’information en partenariat avec les associations de collectivités et les services de l’État.

  • Accueil
  • A la une
  • L’Europe aide les communes à s’engager vers la sobriété énergétique

Cet article vous est proposé par La Commission Européenne

L’Europe aide les communes à s’engager vers la sobriété énergétique

Publié le 24/05/2022 • Par Auteur partenaire • dans : Contenu partenaire

GDC_Visuel_CE_article3
D.R.
Dans un contexte international agité et de hausse durable des prix de l’énergie, les villes, petites et grandes, ont grand intérêt à mettre en place des politiques ambitieuses de réduction des consommations énergétiques. Elles peuvent ainsi contribuer à la lutte contre le changement climatique tout en réduisant la facture pour leurs contribuables.

Bonne nouvelle : les postes d’économie sont nombreux dans les territoires : isolation des bâtiments, changement d’énergie de chauffage des équipements publics, renouvellement de flottes de transport urbain, mobilité douce, valorisation des déchets, modification de l’éclairage public… Pour les accompagner, l’Europe propose un cadre législatif, des outils d’expertise et d’accompagnement des porteurs de projets, et des subventions.

La Commission européenne appelle depuis de nombreuses années les États membres à diversifier leurs ressources énergétiques et à faire preuve de sobriété dans leur usage. Cela se traduit à la fois par les politiques qu’elle met en œuvre pour tendre vers la neutralité carbone des 27 en 2050, comme par les aides qu’elle octroie aux projets vertueux. La multiplication des catastrophes climatiques, la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 puis la guerre en Ukraine rendent cet enjeu plus déterminant que jamais. Les collectivités françaises se trouvent notamment très affectées par la hausse des coûts de l’énergie et sont tenues de mettre en œuvre des mesures pour réduire leurs consommations, notamment pour diminuer la part prise par l’énergie dans les budgets locaux.

Objectif 55 : des mesures précises pour atteindre la neutralité

 Dans le cadre du Pacte vert pour l’Europe et avec la Loi européenne sur le Climat, l’Union européenne s’est fixé l’objectif contraignant de parvenir à la neutralité climatique d’ici à 2050, tout en créant des emplois et en améliorant la qualité de vie des Européens. À l’horizon 2030, l’Europe vise à réduire ses émissions d’au moins 55 %. Le paquet « Ajustement à l’objectif 55 » (Fit for 55), proposé en juillet 2021 et actuellement en cours de négociation, vise à mettre à jour les législations européennes et nationales en matière de climat, d’énergie et de transport, afin d’atteindre ces objectifs. Il propose toute une batterie de mesures concrètes en matière d’énergies renouvelables, de transports durables, ou encore de consommation énergétique des bâtiments : obligations de performance énergétique des bâtiments publics, obligations d’intégrer des bornes de recharge électrique dans les nouveaux bâtiments, incitations à l’investissement dans les réseaux de chaleur renouvelable ou dans les projets d’hydrogène renouvelable… Autant de mesures qui vont donner un nouvel élan aux communes pour investir dans l’efficacité énergétique et la sobriété sur leur territoire.

100 villes modèles s’engagent à devenir climatiquement neutres

Ces objectifs ambitieux nécessitent que tous les investissements privés comme publics prennent en compte la sobriété énergétique. L’Europe compte donc sur les villes pour faire évoluer leurs pratiques et s’engager sur cette nouvelle voie. C’est dans cet esprit qu’elle vient de sélectionner neuf villes et zones urbaines françaises dans le cadre du programme « 100 villes neutres pour le climat ». Avec ce label, elles pourront recourir aux services d’une plateforme d’experts pour les aider à trouver les meilleures solutions à leurs problèmes. Cette mission gérée par NetZeroCities, un projet financé dans le cadre du programme Horizon Europe, propose des solutions de financement, la possibilité pour les villes de s’associer à de grandes actions d’innovation ou à des projets pilotes, mais également des possibilités de mise en réseau, l’échange de bonnes pratiques entre les villes et un soutien pour associer les citoyens à la mission. Les villes candidates, même si elles ne sont pas labellisées, auront également accès à cette expertise précieuse.

Expérimenter pour trouver des solutions

Parmi les lauréats, l’Europe a sélectionné des villes et des intercommunalités de taille différente, aux problématiques variées, afin d’enrichir sa propre capacité à identifier les problèmes et expérimenter certaines réponses innovantes. Ces villes doivent devenir des laboratoires d’expérimentation et d’innovation pour permettre à toutes les villes européennes d’atteindre cet objectif d’ici à 2050. Car si elles ne représentent que 4 % de la superficie de l’Union européenne, les zones urbaines abritent 75 % de ses citoyens et produisent plus de 70 % des émissions de CO2. D’où l’intérêt d’y multiplier les pistes d’expérimentation et d’innovation pour aider toutes les autres zones urbaines dans leur transition vers la neutralité climatique.

Les lauréats français du programme « 100 villes neutres pour le climat »

Angers Loire Métropole
Bordeaux Métropole
Dijon Métropole
Dunkerque
Grenoble-Alpes Métropole
Lyon
Marseille
Nantes Métropole
Paris

La Commission européenne prévoit également de mettre en place un soutien pour les villes qui avaient candidaté mais n’ont pas été retenues (dont, pour la France, Antony, Clermont Auvergne métropole, Grand Poitiers, Issy-les-Moulineaux, Ivry-sur-Seine, La Rochelle, Le Havre Seine métropole, Le Mans métropole, Limoges, Lorient agglomération, Pau, Rennes métropole, Rouen Normandie métropole, Toulouse métropole).

Commision Europeenne_2022_pied-de-page_444x106

 

 

 

 

Contenu proposé par La Commission européenne

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement