Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Interview] Aménagement du territoire

Artificialisation des sols : « La loi Elan a une portée incitative »

Publié le 31/05/2022 • Par Léna Jabre • dans : Actu juridique, France

Urbanisme
J. Stuz/AdobeStock
Dans leur ouvrage intitulé "Transformer la loi Elan en opportunités pour les territoires", Jean-Christophe Tépélian, urbaniste-géographe, et Claire Garaud, avocate en droit de l'urbanisme et de l'environnement, font le bilan d'une loi ayant eu, avant la loi Climat et Résilience, un rôle important dans la lutte contre l’artificialisation des sols.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pourquoi est-ce le bon moment, en mars 2022, de publier un décryptage de l’application de la loi Elan ?

Jean-Christophe Tépélian : Parce que c’est un moment qui offre un recul suffisant. Cela fait plus de trois ans que la loi a été promulguée, la plupart de ses décrets d’application ont été pris entre 2019 et 2021, et il est possible d’en appréhender aujourd’hui certains effets.

Claire Garaud : Et au-delà d’une analyse juridique ou urbanistique, sous souhaitions saisir la portée effective d’une loi annoncée comme importante en termes d’affichage politique. Dans certains domaines, les effets n’apparaissent que maintenant. Par exemple, sur les encadrements de loyers, ça arrive seulement maintenant, car l’obligation d’affichage des prix plafonds n’est en place que depuis avril 2022 ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Artificialisation des sols : « La loi Elan a une portée incitative »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement