Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Climat

Sécheresse : des ruptures en eau potable probables d’ici la fin de l’été

Publié le 19/05/2022 • Par Sylvie Luneau • dans : actus experts technique, France

une-secheresse
Agence de l'eau
Le comité d’anticipation et de suivi hydrologique (CASH) s’est réuni le 18 mai au ministère en charge de l’écologie. 2022 sera une année très sèche. Comme en 2019, des ruptures d’alimentation en eau potable ou des dégradations de la qualité de l’eau sont à craindre sur plusieurs départements.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cette année, le risque de sécheresse est généralisé à l’ensemble du territoire national, selon la carte publiée hier lors du CASH. Créé en mai 2021, ce comité prend la suite du « comité sécheresse » et réunit une cinquantaine de personnes issues des différents collèges du Comité national de l’eau. Il croise plusieurs facteurs pour déterminer les risques de sècheresse d’ici à la fin de l’été.

Selon Météo France, la 1ere quinzaine de mai est même la plus déficitaire depuis 1958, avec une quasi absence de pluie dans le quart Ouest. Au total, depuis le mois de septembre, le déficit de pluviométrie est de 19 %. En revanche, tout l’Outre-Mer est excédentaire, excepté la Martinique. Côté prévisions estivales, un scénario plus chaud et plus sec que la normale se dégage sur la moitié ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sécheresse : des ruptures en eau potable probables d’ici la fin de l’été

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement