Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

RETRAITES

Réforme des retraites : les particularités de la fonction publique détaillées

Publié le 19/05/2022 • Par Véronique Vigne-Lepage • dans : A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

Retraite
Olivier Le Moal/ Adobestock
Sur les âges de départ, les niveaux des pensions ou les conditions de liquidation, les différences entre public et privé ne sont pas systématiques et sont loin d’être caricaturales. C’est l’un des enseignements que l’on peut tirer du Panorama « Les retraités et les retraites » que la Drees a publié le 19 mai. Un document qui ouvre ainsi les débats sur une éventuelle réforme.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cela pourrait bien être la « bible » des négociations autour du projet de réforme des retraites version 2 d’Emmanuel Macron : le Panorama 2022 « Les retraités et les retraites », que la Drees a publié le 19 mai, présente en effet un état des lieux très détaillé de la situation.

Par exemple sur les âges de départ, sujet inflammable par excellence, que le Président de la République a pourtant mis au cœur de la campagne pour sa réélection. À raison peut-être, si l’on en croit l’enquête d’opinion qu’inclut la Drees à son document : 64% des Français interrogés estiment de nouvelles réformes nécessaires et privilégient, à ce titre, l’augmentation de la durée de cotisation (18 %) ou un départ plus tardif à la retraite (13 %).

  • Rémunération des fonctionnaires, décentralisation… les principales ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

6 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réforme des retraites : les particularités de la fonction publique détaillées

Votre e-mail ne sera pas publié

François

19/05/2022 02h19

« 64% des Français interrogés estiment de nouvelles réformes nécessaires et privilégient, à ce titre, l’augmentation de la durée de cotisation (18 %) ou un départ plus tardif à la retraite (13 %) »

Parmi eux combien de retraités partis à 37,5 ans de cotisation et 75 % du traitement, ou en pré-retraites ou à partir de 57 ans ?
Espérons qu’il y aura un vrai débat avec une mise à plat de l’ensemble des solutions, y compris le paiement par tous les débiteurs de leurs dettes envers les caisses, y compris la prise en compte des dépenses supplémentaires de la caisse maladie qui seront liées à la prise en charge de salariés devenus inaptes au travail avant l’age légal…
A suivre.

Fab44

20/05/2022 12h00

Oui, cela me rappelle les sondages sur le travail dominical : une majorité de répondants étaient favorables à ce que les commerces et autres services soient ouverts le dimanche, mais à la question « Et vous, seriez-vous d’accord pour travailler le dimanche », une nette majorité répondait par la négative…

Françoisf

19/05/2022 02h31

« SONDAGE BFMTV: 64% des Français opposés à la réforme des retraites souhaitée par Macron
Hugues Garnier
Le 27/04/2022 à 19:57 »

Comme quoi on trouve tout et son contraire dans les sondages…

Par ailleurs dans le sondage cité dans l’article de la gazette, on lit que les Français privilégient deux solutions qui ne rassemblent à elles-deux que 31% c’est peu pour être convainquant…

HERMES

20/05/2022 09h41

Un article intéressant qui remet en cause les propos souvent tenus sur le montant des retraites perçues par les fonctionnaires. Jusqu’à présent j’ai toujours lu que durant sa vie (salaire plus retraite), un fonctionnaire percevait nettement plus qu’un salarié du privé.
Il semblerait que ce ne soit pas le cas.

Quant aux statistiques, si on regarde les résultats du parti socialiste et de LR au premier tour des élections présidentielles, qui avait prévu ces résultats? C’est simple: personne; surtout pour LR!

Il faut donc arrêter d’évoquer que l’on a consulté les français sur telle ou telle mesure et que les résultats sont favorables à telle ou telle mesure. L’exemple le plus concret est justement celui des retraites prévu par le candidat M. Macron que le Président de la République n’a pas réussi à faire adopter!

Comme d’autres avant moi, avec plus de sagesse, l’ont écrit, si la problématique à long terme n’existe pas, la solution à mettre en place est d’abord politique… et économique.
Certains trouvent que la part du PIB consacrée au paiement des retraites est excessif, d’autres qu’il est insuffisant.

Là est la bonne question, à poser aux citoyens: quelle doit être la part du PIB consacrée au paiement des pensions?

Marnsc

20/05/2022 09h20

Le rapport cité ici évoque les personnes de la génération 1950 qui ont aujourd’hui 72 ans et partis à la retraite il y a plus de 10 ans. Si Macron se base sur des données vieilles de plus de 10 ans on n’est pas sortis de l’auberge

Kevin

09/06/2022 08h15

On nous dit toujours: « vous dans le public on ne compte que vos six derniers moi pour calculer votre retraite alors que nous privé on prend la moyenne des 25 meilleurs années alors que vous êtes mieux payés que nous… »
Remettons les choses dans le contexte: le bon salaire d’un fonctionnaire est notamment lié de primes sur lesquelles les cotisations retraites sont quasi inexistantes.
Soit calculons sur les 25 meilleurs années mais prenons en compte l’intégralité du salaire du fonctionnaire.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement