Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sport et mobilité

Que vaut vraiment le label « Villes à vélo du Tour de France » ?

Publié le 19/05/2022 • Par Nathalie Arensonas • dans : A la Une acteurs du sport, Actu expert acteurs du sport, France

Tour de France
ornitho / Adobe Stock
Depuis deux ans, l’organisateur du Tour de France (ASO) décerne un label aux villes étapes de la Grande Boucle pour leurs efforts en faveur du vélo. L’édition 2022 consacre Copenhague, Paris et Valkenburg (Pays-Bas). Cent autres villes décrochent le label mais le classement se démarque fortement du Baromètre annuel des villes cyclables.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Copenhague, d’où partira le Tour de France masculin le 1er juillet, est la championne européenne du vélo avec près de la moitié des déplacements quotidiens réalisés à bicyclette, grâce à un réseau cyclable exceptionnel. Sans surprise, la capitale danoise décroche le label « 4 vélos » décerné par ASO qui consacre les « Villes à vélo du Tour de France » pour leur politique en faveur de la petite reine.

« Ce qui peut surprendre c’est que Paris et Valkenburg (ville étape néerlandaise sur le Tour de France Femmes, ndlr), obtiennent la même note que Copenhague », s’amuse Olivier Schneider, président de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB). Il fait partie du jury réuni par ASO composé par ailleurs du directeur du Tour de France, d’une journaliste de France Bleu Paris et du directeur ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Acteurs du sport

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Que vaut vraiment le label « Villes à vélo du Tour de France » ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement