Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

ELUS

Les maires veulent de nouveau peser sur les lois

Publié le 19/05/2022 • Par Olivier Schneid • dans : Actu juridique, France

Symbole complication
Phovoir
L’Association des maires de France (AMF) s’est dotée, mardi 10 mai 2022, d’un comité législatif et réglementaire. Cette nouvelle instance espère imposer les élus locaux dans l’élaboration des textes de lois, « le plus en amont possible », ainsi que dans leur suivi. Afin, défend l’AMF, de compenser des effets qu’elle juge néfastes du non-cumul des mandats.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« C’est un flux incessant, les collectivités sont noyées sous les normes, à telle enseigne qu’on passe plus de temps à préparer qu’à réaliser, j’exagère à peine », regrette le maire PS de Vitry-le-François (Marne), Jean-Pierre Bouquet, qui copréside le comité législatif et réglementaire installé par l’Association des maires de France (AMF), mardi 10 mai 2022. Les textes « sont souvent le fruit de cogitations de haute volée de technocrates parisiens qui ne prennent pas en compte les réalités locales, ne serait-ce que pour que la loi soit tout simplement applicable », appuie le maire LR de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne), Guy Geoffroy, qui l’accompagne dans cette mission.

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Domaines juridiques

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les maires veulent de nouveau peser sur les lois

Votre e-mail ne sera pas publié

GROUCHO

20/05/2022 09h55

Messieurs les élus, vous voulez le rétablissement du cumul d’un mandat national avec celui d’exécutif d’un mandat local?
Eh bien j’y suis favorable… mais à la condition de ne pas cumuler les indemnités! On sait bien que ce que vous préconisez n’est pas lié aux revenus mais seulement à l’intérêt pour le pouvoir législatif d’avoir une oreille sur le territoire.

Mais au fait, certains parlementaires ne sont-ils pas membres d’un conseil départemental ou régional ou d’une très grande collectivité où ils perçoivent une indemnité qu’ils cumulent avec celle de parlementaire?
Donnez l’exemple en demandant aux dites collectivités de ne plus vous verser cette indemnité!

Plus sérieusement, le cumul des fonctions est un faux débat. On observe sur le territoire que la majorité présidentielle n’a que peu d’élus de leur bord… et la politique politicienne s’en donne à cœur joie.
Avez-vous remarqué que peu de projets sont portés à la fois par une collectivité de droite comme de gauche et par un député ou un sénateur de la majorité présidentielle?

Où est alors l’intérêt général que vous défendez? Interrogez-vous sur les raisons qui éloignent le citoyen des urnes. N’êtes-vous pas directement responsables de cette évolution?

Autrement dit, devenez les représentants du Peuple qui vous a donné mandat, non pas pour des points de vue politiciens mais pour donner à chacun une meilleure qualité de vie!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement