Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Ressources humaines

Innovation : pourquoi il faut miser sur les « soft skills » des managers publics

Publié le 10/05/2022 • Par Julie Krassovsky • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

Design service public
Clod
Un rapport réalisé par France Stratégie et l’Institut pour la transformation de l’innovation étudie les soft skills déterminantes pour conduire la transformation des organisations. Bonne nouvelle, ces compétences transversales seraient largement partagées par les managers publics. Revue de détails.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Quels sont les ingrédients à réunir afin qu’un « processus d’innovation puisse se produire et rencontrer le succès » ? Les auteurs d’un rapport pour France Stratégie paru début mai n’en doutent pas : pour innover et transformer les organisations, les « soft skills », ces aptitudes transversales qui relèvent du champ social et comportemental, sont essentielles.

En associant les apports de la psychologie de la personnalité, des sciences de gestion et de la sociologie, les auteurs (1) du rapport se sont appuyés sur six années de recherche et l’analyse de 364 profils de managers (2). L’échantillon d’intrapreneurs de la fonction publique provient essentiellement de la communauté « Futurs publics », pilotée par la direction interministérielle de la transformation publique (DITP).

Pensée rationnelle et empathie affective

L’étude assure notamment une comparaison des scores moyens des intrapreneurs du secteur public, des intrapreneurs privés et de managers dits « classiques ». L’analyse révèle que les intrapreneurs publics et privés ont beaucoup en commun : une même ouverture, une même pensée intuitive, une même acceptation des ambiguïtés liées à l’innovation et aux actions de transformation au sein de leur organisation. Ils présentent en outre des moyennes notablement plus élevés quant à leur capacité à diverger, à exercer une pensée rationnelle et une empathie affective.

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Innovation : pourquoi il faut miser sur les « soft skills » des managers publics

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement