Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Famille

Le renouvellement exceptionnel avant terme du congé de présence parentale et de l’allocation journalière

Publié le 29/04/2022 • Par Léna Jabre • dans : Textes officiels RH, Textes officiels santé social, TO parus au JO

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Un décret du 28 avril précise les conditions de mise en œuvre du renouvellement exceptionnel avant terme du congé de présence parentale et de l’allocation journalière de présence parentale.

Il précise les délais dans lesquels le service du contrôle médical est tenu de rendre son avis et les modalités selon lesquelles les salariés et les militaires doivent demander le renouvellement de ce congé à leur employeur.

Ainsi, par dérogation, lorsque le renouvellement de l’allocation journalière de présence parentale est demandé dans les conditions prévues au deuxième alinéa de l’article L. 544-3 du code de la sécurité sociale :

  • le silence gardé par le service du contrôle médical jusqu’au dernier jour du deuxième mois civil qui suit la réception de la demande d’allocation journalière de présence parentale par l’organisme débiteur vaut avis défavorable ;
  • le silence gardé par l’organisme débiteur des prestations familiales jusqu’au dernier jour du troisième mois civil qui suit la réception de la demande d’allocation journalière de présence parentale vaut décision de rejet ;
  • l’organisme débiteur des prestations familiales notifie, dès qu’il en a connaissance, l’avis favorable du service du contrôle médical au demandeur.

Pour rappel, d’après l’article L. 632-3 du code général de la fonction publique, les fonctionnaires en congé de présence parentale bénéficient de l’allocation journalière de présence parentale dans les conditions fixées par le chapitre IV du titre IV du livre V du code de la sécurité sociale.

Un second décret du même jour précise les modalités réglementaires de mise en œuvre de la nouvelle possibilité de renouveler, par dérogation au dispositif actuel, le versement de l’allocation journalière de présence parentale sur une nouvelle période de trois ans, à l’expiration des 310 premiers jours et sans attendre le terme de la première période de trois ans. Ainsi, L’allocation est versée dans la limite d’une nouvelle application de la durée maximale mentionnée à l’article D. 544-1 :

  • Sans attendre la fin de cette durée maximale lorsque le droit à l’allocation journalière de présence parentale est à nouveau ouvert en application du deuxième alinéa de l’article L. 544-3 ;
  • Au-delà de la même durée maximale, lorsque le droit à l’allocation journalière de présence parentale est à nouveau ouvert en application du troisième alinéa de l’article L. 544-3.
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le renouvellement exceptionnel avant terme du congé de présence parentale et de l’allocation journalière

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement