Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Bibliothèques

Un triporteur à livres au parfum de surprise

Publié le 06/05/2022 • Par Aurélie Dunouau • dans : Innovations et Territoires, Régions

Le triporteur des bibliothèques de ­Nancy
Bibliothèques de Nancy
Depuis février, un « kraft truck » chargé de sacs surprise remplis de livres, CD et DVD s’arrête dans les parcs de la ville de Nancy.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 [Nancy, Meurthe-et-Moselle, 105 100 hab.]

Avec son graphisme joyeux réa­lisé en interne, le triporteur Piaggio des bibliothèques de ­Nancy, tout d’orange vêtu, attire l’œil des promeneurs des parcs de la ville depuis la mi-février. Derrière leur comptoir­, les bibliothécaires ­Aurore, ­Thomas ou ­Nathalie se prêtent volontiers à la ­discussion avec les habitants, qu’il s’agisse de répondre à leur curiosité ou de leur ­conseiller des livres. Ce tout nouveau concept, différent des classiques bibliobus, à l’orga­nisation plus contraignante, fait mouche. Le « kraft truck », tel qu’il a été baptisé, propose aux habitants d’emprunter des sacs surprise remplis de livres, CD et DVD, sélectionnés par thématiques pour les adultes et par tranches d’âge pour les enfants.

Selon ­Isabelle ­Huber, conservatrice en chef, responsable des services aux publics des bibliothèques et de la médiathèque Manufacture, c’est une manière d’ajouter de la proximité et de mieux mailler le territoire. « Nous avons quatre bibliothèques mais la médiathèque Manufacture est difficile d’accès. Depuis les ­confinements, nous menons une réflexion pour répondre aux attentes des usagers, prêter d’autres manières. Nous poursuivons le “click and collect”, mais nous voulions aller plus loin », explique-t-elle.

 ­Comptoirs de livres disséminés dans la ville

Deux dispositifs innovants ont été mis en place cette année dans cette optique : le « kraft truck » ainsi que des ­comptoirs disséminés dans la ville, où les usagers peuvent venir retirer leur commande ou leur « kraft surprise ». « Nous nous sommes inspirés de l’expérience de ­Châlons-en-­Champagne, où les casiers sont mis à disposition dans différents endroits de la ville, mais nous y avons ajouté une présence physique », ­continue-t-elle.

Pour l’instant, les trois MJC de la ville, le musée de l’Ecole de ­Nancy et un commerce de vélos ont répondu favorablement. ­Isabelle ­Huber ­compte passer à ce qu’elle appelle un « stade industriel », pour que « l’usager puisse réserver directement sur le catalogue et retirer ses ­documents à l’­endroit de son choix. L’objectif est de multiplier les comptoirs. » Ce partenariat mené avec les acteurs de la ville vise deux publics : d’abord, les lecteurs habituels, les personnes âgées, pour qui la médiathèque est éloignée, et les actifs, qui n’ont pas le temps de s’y déplacer. Selon la directrice des bibliothèques de ­Nancy, le « kraft truck » ajoutera à ce public classique des nouveaux usagers, attirés par cette forme plus légère.

Des demandes de nouveaux lecteurs

­Nathalie ­Walerczyk, responsable du service « kraft » pour les bibliothèques de ­Nancy, ­confirme cette attente sur le terrain. « Depuis que nous avons ­commencé, les gens sont surpris, viennent demander ce que nous proposons, remarque-t-elle. Ce mini-camion très sympa les impressionne moins que la médiathèque. Nous avons même des demandes de nouveaux ­lecteurs. » Le truck est équipé du système informatique de la bibliothèque, permettant de réaliser les inscriptions in situ.

Pour s’en ­occuper, deux adjoints territoriaux du patrimoine ont été recrutés au sein de ce nouveau service « kraft ». Une douzaine d’agents viendra en renfort afin de les suppléer, en cas d’absence ou durant l’été. Pour le moment, le « kraft truck » se déplace deux fois par semaine dans les parcs de la ville, mais, bientôt, ses sorties vont se multiplier, pour culminer l’été. « Nous allons coller à l’­action culturelle de la ville, aux temps forts programmés et aux saisons », souligne ­Isabelle ­Huber.

Selon elle, cette nouvelle manière de faire devrait à la fois fidéliser et élargir la base des usagers. Peut-être est-ce aussi une alternative face à la baisse de fréquentation consécutive à la crise sanitaire, estimée à 30 % pour les bibliothèques de ­Nancy.

Contact : Nathalie Walerczyk, responsable du service « kraft », nathalie.walerczyk@mairie-nancy.fr

Références

Régions

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un triporteur à livres au parfum de surprise

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement