Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Relations police-population : des rencontres pour agir sur le terrain

Publié le 10/05/2022 • Par Isabelle Jarjaille • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Accord
Tadamichi / Adobestock
C’est l’un des axes forts de la Stratégie nationale de prévention de la délinquance : retisser les liens entre la population et les polices. A Rennes, il prend forme concrètement via des rencontres organisées dans tous les quartiers, avec succès.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les rendez-vous, individuels, s’enchaînent et les mêmes constats reviennent : on parle d’espaces publics et privés confisqués par les dealers, d’insalubrité, de rodéos au milieu des enfants qui jouent, des cris qui résonnent entre les tours, jour et nuit, pour prévenir de l’arrivée de la Brigade anti-riminalité. « Ça fait cinq mois que je ne dors pas la nuit. J’en ai marre de ce quartier, c’est la zone », résume Jean (1), extrêmement las. Le sexagénaire le connaît bien ce quartier au sud de la ville de Rennes (220 488 hab en Ille-et-Vilaine), il y a été gardien d’immeuble pendant 40 ans. Mais, aujourd’hui, il ne sait plus comment faire face et espère trouver des solutions en venant rencontrer Olivier Nivière, chef de service de la police ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Relations police-population : des rencontres pour agir sur le terrain

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement