Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Déontologie

Police municipale : la déontologie en ligne de mire

Publié le 02/05/2022 • Par Mathilde Elie • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Controle/régulation de la circulation.
Controle/régulation de la circulation. © Bertrand Holsnyder
L’évolution des missions des policiers municipaux pose la question de leur relation avec le public. Au vu de la gravité du comportement de certains agents, se pose aussi celle de leur formation à la déontologie et de leur contrôle.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Ces dernières années, plusieurs faits mettant en cause des policiers municipaux ont été signalés à la justice. Récemment, trois agents niçois ont été accusés de violences aggravées à l’encontre d’un jeune homme qui aurait tagué l’un de leurs véhicules. Quelques jours plus tard, c’était à la police municipale d’Auxerre de faire parler d’elle pour avoir organisé un « challenge » anti-SDF. Comment expliquer ces faits qui mettent à mal les relations entre les policiers municipaux et les habitants ?

Doctrine d’emploi

Ces comportements peuvent être liés à la transformation du métier, selon Adrien Mével, doctorant en sciences politiques au laboratoire Arènes, Université Rennes 1. « Les agents sont de plus en plus armés. Cela entraîne une évolution de leurs missions et de leur périmètre ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
2 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Police municipale : la déontologie en ligne de mire

Votre e-mail ne sera pas publié

bouboul56

03/05/2022 08h50

Doctrine d’emploi – déontologie des policiers municipaux.
Afin d’éviter certaines dérives, ne faut il pas revenir à une police municipale dont seul le Maire fixe les missions. Car si l’Etat intervient de plus en plus dans le cadre d’emploi de ces agents (ce qu’il n’a pas à faire) en leur confiant des missions nouvelles, alors il est à craindre des ces faits se répètent.
La Police Municipale doit rester avant tout une police communale avec des missions bien limitées.
Elle n’a pas à être un ersatz des des forces de l’ordre de l’Etat et pallier aux insuffisances de moyens de ces dernières.

Mondo Bongo

03/05/2022 07h05

On comprend à la lecture des papiers régulièrement publiés dans la Gazette que le modèle Parisien fasse rêver, mais il est sans dote encore plus politisé que dans la plupart des PM d’autres villes petites, moyennes ou grandes. C’est donc un danger pour la rectitude et largeur du cadre dans laquelle les PM peuvent et doivent évoluer. Le comité d’éthique Parisien ne compte aucun Policier Municipal ce qui en dit long sur le mépris de la filière et le manque de confiance que certains peuvent lui prêter. Il convient de souligner quand même la bonne vision du journaliste qui souligne les formations raccourcies et facilités d’intégration de fonctionnaires de l’Etat qui n’ont pas la même culture et contribue à la perte d’identité et contact de la PM. Notons que la PM de Paris a bénéficié elle aussi pour plusieurs milliers d’agents d’une passerelle sur mesure. Effectivement il faut revenir aux basiques, le concours, la formation pour une vraie identité et aucun passe droit. Avec cela pas besoin de pseudo comité théodule pour en réalité organiser un contrôle politique des services, dont rappelons le, la loi prévoit depuis 1999 que cela est effectué par la Police Nationale, la Gendarmerie ou l’IGS/IGA. bref … encore de mauvaises idées très en vogue actuellement .

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement