Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Cet article vous est proposé par La Commission Européenne

Engagez votre commune dans la Semaine européenne de la mobilité !

Publié le 25/04/2022 • Par Auteur partenaire • dans : Contenu partenaire

VISUEL_ART1
D.R.
L’Union européenne propose du 16 au 22 septembre 2022 la Semaine européenne de la mobilité. Cet évènement annuel auquel ont participé plus de 3 000 collectivités en 2021 met en valeur les différents axes de la politique européenne de mobilité autour d’un thème fort : « En sécurité et en bonne santé grâce à la mobilité durable ».

La Semaine européenne de la mobilité : quel intérêt pour la commune ?

Organisée chaque année en septembre, la Semaine européenne de la mobilité a pour objectif d’inciter les collectivités et leurs citoyens à choisir des modes de déplacement respectueux de l’environnement. Une thématique est définie pour tous les pays européens participants, et des prix sont décernés pour mettre en lumière les initiatives innovantes en faveur du développement de la mobilité durable.
En France, 57 communes, intercommunalités ou métropoles, se sont mobilisées lors de la dernière Semaine européenne de la mobilité. Chacune, à sa mesure, a déployé et promu différentes initiatives pour inciter les citoyens de tous âges à préférer les déplacements doux, notamment la marche et le vélo.

Cet événement s’inscrit dans la trajectoire du Pacte vert européen, qui fixe des objectifs environnementaux et climatiques très ambitieux, avec des obligations de résultat. Il prévoit de réduire les émissions du secteur des transports de 90 % d’ici à 2050. « Un système de transport durable doit placer les usagers au centre des préoccupations et leur proposer des solutions plus abordables, accessibles, plus saines et plus propres pour les inciter à modifier leurs habitudes en termes de mobilité. » La Commission européenne a également adopté en 2020 une « Stratégie de mobilité durable et intelligente », qui définit 82 initiatives et mise beaucoup sur la valorisation de modes de déplacements vertueux dans les territoires. Voici deux exemples français dont vous pouvez vous inspirer pour faire participer votre commune à cet événement européen !

Argenton-sur-Creuse questionne les routines de ses habitants

Pour sa première participation en 2021, Argenton-sur-Creuse (Indre, 5000 habitants) a vu grand. Cette semaine de la mobilité lui a donné l’occasion de matérialiser plusieurs projets qu’elle souhaitait mettre en place pour favoriser les déplacements doux et promouvoir des pratiques vertueuses, tant pour la santé des citoyens que pour la préservation de l’environnement. La ville a voulu « questionner les routines » de ses habitants en les poussant à s’interroger sur la quantité de déplacements accumulée pour travailler, faire des achats ou se promener, en reprenant les mêmes itiné­raires et en suivant souvent les mêmes habi­tudes.

Argenton-sur-Creuse a donc multiplié les événements, profitant de cette semaine pour mobiliser tous les acteurs de la ville : les lycéens ont travaillé sur le rôle de l’aménagement du territoire pour promouvoir la mobilité douce, le relais d’assistantes maternelles s’est lancé dans une rando-poussettes, le centre aquatique s’est ouvert gratuitement aux cyclistes, etc. Plus de 30 activités relayées sur les réseaux sociaux ont ainsi été organisées durant cette semaine, close par une « journée sans voiture » dans le centre de la ville. La mairie a également profité de cette occasion pour présenter et mettre en place des projets de mobilité douce pérennes.

« Pour que la Semaine de la mobilité serve à une réelle prise de conscience »

Ainsi, les conseillers municipaux ont assuré une permanence pour présenter un nouveau plan de circulation et de stationnement à travers la ville laissant plus de place aux marcheurs et aux cyclistes : création de voies dédiées, passages sécurisés, stationnement pour les deux roues, etc. La sécurité routière a également été travaillée à cette occasion, notamment autour des écoles où la vitesse de circulation a été réduite.

« Les enjeux environnementaux, même dans une zone rurale comme la nôtre, doivent nous inciter toutes et tous à utiliser les modes de déplacement doux, les mobilités actives, à chaque fois que cela est possible », soutient Vincent Millan, le maire d’Argenton-sur-Creuse dans le bulletin municipal de sa ville. « Nous comptons sur la mobilisation de toutes et tous pour que la Semaine de la mobilité serve à une réelle prise de conscience de la nécessité et de l’intérêt de changer nos modes de déplacement en ville ».

Semaine ludique pour la mobilité à Castanet-Tolosan

Le vélo et la marche à pied ont également été au cœur des initiatives proposées à Castanet-Tolosan (Haute-Garonne, 11 500 habitants). La ville a misé sur des activités ludiques pour sensibiliser la population aux modes de transport qu’elle utilise et aux alternatives vers lesquelles elle peut se tourner. Les Castanéens ont ainsi pu pédaler pour projeter un film sur un écran de cinéma extérieur ou (re)découvrir les règles de sécurité routière en s’amusant avec leurs enfants.

La ville a, elle aussi, saisi cette occasion pour promouvoir la création de nouvelles pistes cyclables et d’aménagement pour les cyclistes, des places de stationnement aux aires de réparation, et a également lancé un site de covoiturage en ligne.

Les inscriptions pour la Semaine européenne de la mobilité 2022 seront bientôt ouvertes alors préparez votre programme !

D’autres exemples d’action de mobilité douce

Chaque année, la Semaine européenne de la mobilité se termine par la journée mondiale sans voiture (le 22 septembre, sauf exception). L’occasion pour les villes de prôner la mobilité douce et de favoriser la prise de conscience des nuisances sonores produites par la circulation.

Mais chaque collectivité peut également choisir son propre plan de sensibilisation et ses dates : par exemple, à Marseille, l’événement « La voie est libre » interdit l’accès aux voitures à la Corniche certains dimanches.
Chaque commune peut ainsi, à son échelle, participer à la mobilité durable.

 

Commision Europeenne_2022_pied-de-page_444x106

 

 

 

 

Contenu proposé par La Commission européenne

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement