Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Territoires et filières (10/10)

L’agglo de Saint-Nazaire et la région Pays de Loire hissent la voile de l’éolien offshore

Publié le 26/04/2022 • Par Frédéric Ville • dans : France

éolien mer
Adobestock/Photobeps
Le développement des parcs éoliens offshore en Pays de la Loire, bénéficie de l’appui financier et technique notamment de la communauté d’agglomération de la région de Saint-Nazaire (CARENE) et de la Région. A la clé 1 612 emplois.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cela a été long, mais le parc éolien en mer de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) (80 éoliennes de 6 MW chacune) porté par le consortium constitué autour de EDF Renouvelables est désormais en phase finale de construction.

Les pontons pour permettre aux navires d’emmener les équipes de construction du parc sont en place, tout comme le raccordement des futures éoliennes à terre par RTE. Le câblage électrique inter-éoliennes est en cours de réalisation. « Toutes les nacelles ont été finalisées dans l’usine de GE Renewable Energy de Montoir-de-Bretagne (Loire Atlantique) », assure Olivier de la Laurencie, directeur du projet chez EDF Renouvelables. Depuis mai 2021, 61 fondations d’éoliennes ont été installées, ce sera terminé fin 2022. La sous-station électrique, réalisée dans les Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire, a été installée l’été dernier, tout comme la base de maintenance de La Turballe qui accueillera à terme une centaine de personnes dont des techniciens de maintenance. Le parc éolien en mer de Saint-Nazaire sera mis en service fin 2022.

La construction du parc Yeu-Noirmoutier (62 éoliennes de 8 MW chacune) n’a, elle, certes pas commencé, mais Claire Hugues, vice-présidente de la Région Pays de la Loire en charge des énergies marines renouvelables (EMR) évoque « une mise en service en 2025. Emyn, le maître d’ouvrage attend les ultimes décisions courant 2022 avec pour objectif une décision finale d’investissement fin 2022 ».

Utiliser les équipements publics pour les autres parcs éoliens à venir

Ces deux chantiers permettent de développer une filière éolien offshore en Pays de la Loire. Les collectivités locales sont sur le pont à plusieurs niveaux. Sur le plan financier, elles accompagnent le développement de l’outil industriel. Ainsi, sur les 20 M€ d’infrastructures portuaires nécessaires à l’implantation de la filière à Montoir-de-Bretagne (usine General Electric -GE- notamment) financés par le Contrat de plan Etat-Région (CPER) 2007-2013, la Région Pays de Loire a octroyé 5 M€ et la communauté d’agglomération de la région de Saint-Nazaire (CARENE, 124 487 hab., Loire-Atlantique) 1,5 M€.

La réalisation du hub logistique dans le port de Saint-Nazaire où se fait en ce moment l’assemblage des éoliennes aura elle coûté 10 M€ financés par le CPER 2014-2020, avec 5 M€ de la Région et 900 000 euros de la CARENE. « Ces investissements publics doivent être amortis et mis à profit plus tard pour le parc éolien de Yeu-Noirmoutier, le parc éolien flottant Sud Bretagne et d’autres, espèrent Claire Hugues et Jean-Claude Pelleteur, vice-président de la CARENE en charge du développement économique. Le timing le permet, ces opérations se suivant dans le temps. Des négociations sont en cours entre Emyn et le Port.».

A ces financements, il faut ajouter encore celui de la base de maintenance à La Turballe pour 6 M€ par la Région sur 53 M€ au total. Sans oublier « les aides régionales aux entreprises EMR : appels à projets, aide à France Energie Marine pour soutenir des projets et accompagnement à l’export (salons) », selon Claire Hugues. En revanche, « la filière EMR, jugée moins impactée par la crise n’a pas bénéficié d’aides territoriales du plan de relance, précise Claire Hugues, même si les entreprises EMR étaient éligibles individuellement comme les autres ».

En matière d’emplois, la CARENE, la Région et l’Etat ont octroyé une prime de 400 000 euros à l’aménagement du territoire pour création de 300 emplois par GE à Montoir : « Cela finance le recrutement et la formation préalable éventuelle des ouvriers », précise Jean-Claude Pelleteur. Actuellement, GE recherche 300 personnes pour renforcer ses équipes à Montoir.

80 000 heures d’insertion

Un accompagnement technique au développement de la filière se fait également, par le biais d’un référent EMR recruté en 2019 à l’Agence de développement économique Nantes-Saint-Nazaire Développement. « Ce dernier représente le territoire lors des salons, prospecte les entreprises utiles à renforcer la filière, accompagne leur développement sur le territoire (recherche foncière et immobilière), facilite la venue de leurs salariés, précise Jean-Claude Pelleteur. 10 entreprises spécialisées en EMR sont ainsi arrivées à Nantes ou Saint-Nazaire depuis 2020 ».

Mais comment vérifier l’efficacité des financements et leurs effets sur l’emploi ? « Nos entreprises locales sont engagées : Alka Marine pour le ravitaillement des opérateurs en mer, Clemessy pour l’électronique des mâts, le bureau d’études Mauric et le constructeur naval Ocea pour la construction de trois navires de transport de personnel vers le parc éolien, Charier TP pour l’aménagement du hub logistique, Idea pour le transport des composants, etc », énumère Jean-Claude Pelleteur.

1 612 emplois ont ainsi créés sur la région Pays de la Loire en 2020 (après 1 105 en 2019) selon l’Observatoire des EMR, dont aussi des milliers d’heures pour les dockers et grutiers du port de Saint-Nazaire. Les fondations ou les câbles sont toutefois réalisés à l’étranger, les acteurs français pour les travaux offshore sont encore peu équipés et compétents.

La participation des collectivités au financement des infrastructures vise tout de même in fine à faciliter la création d’emplois locaux. « La Région essaie d’influer au niveau des appels d’offres pour que des clauses environnementales ou énergie amènent indirectement une préférence locale comme en ce moment pour le parc Yeu-Noirmoutier et bientôt pour le parc Bretagne Sud, précise Claire Hugues. Nous créons des synergies entre les différents acteurs et octroyons des aides au fonctionnement à Neopolia de manière globale (pas sur les seules EMR) ». Neopolia, réseau de TPE-PME industrielles en région nazairienne, a fait et fait le lien entre donneurs d’ordre et entreprises du territoire, notamment pour qu’EDF intègre les enjeux locaux dans ses contrats avec les EPCI (critères des appels d’offres, clauses d’insertion).

En matière d’heures d’insertion justement, jusqu’ici, le consortium mené par EDF Renouvelables s’est engagé dans son marché à 80 000 heures à répartir avec tous ses partenaires industriels (tâches simples, manutention, fabrication des nacelles…) sur le territoire de la CARENE. « Celle-ci coordonne les clauses sociales et a mis en place, avec Pôle Emploi, une commission clauses sociales EMR, constituée des partenaires de l’emploi et de l’insertion du territoire, et visant à apporter des solutions aux entreprises, assure Jean-Claude Pelleteur. Fin 2021, plus de 70 000 heures d’insertion étaient effectuées. L’objectif de 80 000 sera sans doute atteint, alors que les entreprises industrielles étaient jusqu’ici peu actives en matière de clauses d’insertion ». Le développement de la filière passe aussi par cette étape.

Cet article fait partie du Dossier

Entreprises : quels choix d'implantation dans les territoires ?

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’agglo de Saint-Nazaire et la région Pays de Loire hissent la voile de l’éolien offshore

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement