Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Salaires

Le minimum de traitement passe à 1649,48 € brut mensuel pour tous les agents

Publié le 21/04/2022 • Par Brigitte Menguy Claire Boulland • dans : A la Une RH, Textes officiels RH, TO parus au JO, Toute l'actu RH

AdobeStock_200680553
©peterschreiber.media - Adobe Stock
694 000 agents publics sont concernés par la revalorisation, au 1er mai, du minimum de traitement, actée par un décret publié le 21 avril au Journal officiel. Il représente un gain de 42 euros par mois.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est la dernière mesure salariale de ce gouvernement. Un décret paru ce jeudi 21 avril au Journal officiel augmente, à compter du 1er mai 2022, le minimum de traitement fixé par la grille régissant la rémunération de la fonction publique.

C’est la conséquence de la revalorisation du SMIC  à hauteur de 2,65 %, compte tenu de l’inflation sur le mois de mars. A compter du 1er mai 2022, le montant de ce dernier, brut horaire, est porté à 10,85 €, soit 1 645,58 € bruts mensuels en métropole sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaire.

Du fait de cette revalorisation, beaucoup d’agents publics allaient se trouver avec une rémunération en-deçà du SMIC (1).

Mi-mars dernier, la ministre de la Transformation et de la fonction publiques avait annoncé, outre le dégel du point d’indice d’ici l’été, « le maintien, quoiqu’il arrive » du salaire minimum dans la fonction publique au-dessus du SMIC, comme cela a déjà été fait à deux reprises, en octobre et en janvier. « Il sera ainsi immédiatement revalorisé si nous constatons une hausse de l’indice des prix à la consommation supérieure à 2 % par rapport à la dernière évolution du montant du SMIC en janvier. »

Le décret du 20 avril fixe ainsi le minimum de traitement, aujourd’hui correspondant à l’indice majoré 343 (soit indice brut 371), à l’indice majoré 352 correspondant à l’indice brut 382. A compter du 1er mai, les agents publics concernés devront donc percevoir une rémunération sur le fondement de celle inhérente à l’IM 352.

Concrètement, le minimum de traitement pour tous les contractuels et tous les fonctionnaires exerçant à temps complet sera de 1649,48 € brut mensuel. Cette hausse représente 42 € de plus par mois.
Un coup de pouce auquel est venu s’ajouter, à compter de cette année, le doublement de la rémunération des agents qui travaillent le 1er mai.

Salaires des fonctionnaires : comparez, simulez

Appli-salaire-gazette-

Cet article est en relation avec le dossier

Domaines juridiques

Notes

Note 01 Echelle C 1 : les 7 premiers échelons. - Echelle C 2 : les 3 premiers échelons. - Sous-officiers de sapeurs-pompiers professionnels grade de sergent : le 1er échelon. - Agents de maîtrise : les 3 premiers échelons. Catégorie B NES 1er grade : les 2 premiers échelons. Aides-soignants et auxiliaires de puériculture (catégorie B) : les 2 premiers échelons Retour au texte

9 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le minimum de traitement passe à 1649,48 € brut mensuel pour tous les agents

Votre e-mail ne sera pas publié

Christel

21/04/2022 01h46

et pendant ce temps là, ceux qui viennent de passer 2 concours de B pour obtenir un meilleur salaire voit les grilles C les rejoindre….sans aucune revalorisation, bonjour l’égalité de traitement…il y a comme un tassement là !

Zazie

23/04/2022 06h12

À quand une revalorisation générale du point d’indice ou au moins au niveau d’un seuil de revenu minimal (2000/2500 €) ?
20 ans de catégorie C et 1600 € net (primes comprises), c’est invivable !

Boutmos

22/04/2022 01h58

C’est trop çà… La catégorie B est en perte

Camille

22/04/2022 06h53

Il faudrait aussi se pencher sur les salaires et l’évolution de carrière des cadres B ????
Aujourd’hui beaucoup d’agents de catégorie C ont un salaire plus élevé que celui de nombreux cadres B ????????

Nath2bdx

22/04/2022 06h57

Et en ce qui concerne les fonctionnaires un peu plus anciens, après 30 ans moins de 300€ de différence de salaire… C’est encore une fois lamentable !
C’est l’ensemble des grilles qui devrait bénéficier de cette revalorisation et pas seulement les jeunes recrues.
Nos salaires sont indécents en comparaison de ceux du privé à ancienneté égale 😡

Johanna bel

23/04/2022 08h41

Je suis rédacteur échelon 2 suis je concerné par cette augmentation ? Au 1er mai je passe en dessous du SMIC
Cela veut aussi dire que je suis payée au même tarif qu’un c? Cherchez l’erreur

Toto

23/04/2022 08h44

Tout a fait d’accord, les grilles vont se réduire. Super pour la motivation… Et de plus une personne en poste depuis plus de « 5 ans » aura le même salaire !!!

Geow

23/04/2022 09h05

11 ans d’ancienneté en tant que C, désormais B depuis plus d’un an, et je suis à l’indice 369 depuis peu.

Avec un peu de patience, bientôt je verrai un agent C au 1er échelon avoir le même indice que moi.

Ça motive, n’est-ce pas ?

Vincent

24/04/2022 11h23

Plus c’est gros plus ça passe juste avant le deuxième tour

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement