Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[EDITORIAL] Transition écologique

Au pied du mur

Publié le 22/04/2022 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

cracked concrete texture
siraanamwong - Fotolia.com
Le nouveau président de la République ne pourra pas reléguer le dossier de la transition écologique. Le Giec ne cesse de tirer la sonnette d’alarme : limiter le réchauffement passe par la baisse de la part des énergies fossiles, le développement des énergies renouvelables, le changement des modes de vie, les financements adéquats… et la formation des fonctionnaires et des élus sur ces sujets.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A l’heure où nous imprimons ces lignes, le gagnant du second tour de l’élection présidentielle n’est pas encore connu. Une chose est certaine, cependant, le nouveau président de la République ne pourra reléguer plus longtemps à l’arrière-plan le dossier de la transition écologique ou s’en servir de faire-valoir pour mieux remettre le sujet sous le tapis.

Dans son troisième rapport, remis le 4 avril, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a tiré, une nouvelle fois, la sonnette d’alarme : le pic des émissions de gaz à effet de serre doit être atteint, au plus tard en 2025, pour limiter le réchauffement à 1,5 °C, ce qui serait un moindre mal et emporterait déjà de nombreuses conséquences. Ce nouveau quinquennat est donc celui de la dernière chance pour amorcer une inversion des tendances et de réels changements sociétaux.

Mise en musique

Cela passe, selon le Giec, par une baisse de la part des énergies fossiles, le développement des énergies renouvelables, le changement des modes de vie, le développement de financements ciblés… Autant de sujets qui devront, une fois les grands axes fixés au niveau national, être mis en musique localement par les collectivités territoriales, avec les financements adéquats. En évitant de reproduire les erreurs de textes, comme la loi « antigaspillage pour une économie circulaire » (Agec) du 10 février 2020, qui a multiplié les filières de recyclage des déchets sans responsabiliser les producteurs de ces déchets en amont. In fine, la responsabilité de la mise en œuvre de la loi revient donc aux collectivités, sans moyens adéquats. Le zéro artificialisation nette pourrait être un autre exemple…

Un cran au-dessus

La formation des fonctionnaires d’Etat et territoriaux, mais aussi des élus locaux, va devoir également monter d’un cran sur les sujets de transition écologique, de sobriété foncière, énergétique, comme le réclamait, il y a quelques mois, un collectif d’élèves des onze hautes écoles de la fonction publique. Nous sommes aujourd’hui au pied du mur. Le changement, ça doit être maintenant.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Au pied du mur

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement