Fonction publique

Dominique Flamand : « Accompagner un projet dans sa globalité »

Par

Portrait de Dominique Flamand, tout nouveau diplômé de l'Inet.

Élève ingénieur en chef territorial

De la physique-chimie au bâtiment et de l’Alsace à la Martinique, il n’y a qu’un pas. Pour Dominique Flamand, 43 ans, c’est celui qui sépare un professionnel du privé à la FPT dans laquelle il s’est lancé via l’Inet de Strasbourg. « Dans le privé, nous sommes toujours à la recherche du bénéfice, des marges. Je ressentais un manque par rapport à mes valeurs, celui d’être au service aux gens », se souvient-il.

Après avoir été inspecteur dans une raffinerie de sa Martinique natale, puis contrôleur technique dans le bâtiment, il intègre la fonction publique en tant que contractuel à la Deal de Guyane en 2016. Il y anime notamment un groupe de travail sur les risques naturels en lien avec l’habitat. Il retrouve ensuite la Martinique pour des missions de pilotage de projets structurants comme la construction d’écoles pour la commune de Schoelcher. Où sa conception du service public trouvera tout son sens. « J’aime le bâtiment dans ce qu’il est un espace de vie. Dans la fonction publique, on construit et on accompagne un projet dans sa globalité. Quand j’étais en charge de la construction illicite en Guyane, par exemple, j’étais aussi en relation avec les services sociaux, la police, la préfecture… On s’intéressait à ce que les gens devenaient ensuite. À l’heure du développement durable et de la transition écologique, il faut mettre l’homme au cœur des projets. »

Élève ingénieur en chef depuis avril 2021, sa formation s’est achevée en mars dernier. Postulant aujourd’hui à un poste de direction, il souhaite rester dans son île « pour des raisons familiales ». Mais pas seulement. « Je veux m’y investir, lui rendre ce qu’elle m’a donné. Ceux qui connaissent ces territoires sont plus à même d’y travailler, de s’adapter aux spécificités, aux cultures locales, à la chaleur, aux contraintes… » Et de développer sa vision de l’avenir : « Quand on lit le dernier rapport du Giec, il y a de quoi être inquiet. Mais je suis optimiste. Sur les thématiques de l’eau, de l’assainissement, des déchets, il y a des choses à faire, des innovations à trouver. En métropole, la fonction publique est bien structurée, mieux qu’en outre-mer. Mais, ici, il y a aussi des gens très innovants, on a des richesses à développer. » Des richesses humaines avant celles des marges financières.

  • 2003 : ingénieur matériaux à l’Institut Galilée, Paris.
  • 2016 : Deal Guyane.
  • 2019 : chargé de projets structurants, ville de Schoelcher, Martinique.
  • Depuis 2021 : entrée à l’Inet ; stage d’observation DGS en Guadeloupe ; dynamisation économique du Territoire Levantin, Guadeloupe ; stage DGA3 à la Cacem, Martinique.
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

Formations

Evènements

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP