Mobilité

« Comment ça roule », le Bison futé du vélo

Par • Club : Club Techni.Cités

Phovoir

Le Club des villes et territoires cyclables et la start-up Géovélo proposent une plateforme qui recense les trajets et le trafic vélo dans les métropoles et agglomérations. « Comment ça roule » se veut un outil destiné aux collectivités pour mieux flécher leur politique cyclable.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Le vélo de plus en plus tout terrain

Imaginée de façon ludique et territorialisée, la plateforme « Comment ça roule » propose, depuis fin 2021, les voies cyclables les plus fréquentées dans les agglomérations et communautés de communes recensées, ainsi que la vitesse moyenne, les temps d’arrêt, le CO2 économisé ou les distances parcourues. A titre d’exemple, mi-avril, le podium des voies les plus fréquentées par les cyclistes parisiens étaient la rue de Rivoli, la place de la Bastille et le boulevard de Sébastopol. Toutes ces données, fournies par la start-up Géovélo associées aux compteurs installés dans l’espace public, permettent de dresser un état des lieux de la circulation vélo dans la plupart des grandes villes. « Comme les collectivités disposaient de peu de données sur le trafic vélo à part quelques études du Cerema et les compteurs installés sur certains axes, nous avons noué un partenariat avec Géovélo, explique Axel Lambert, chargé de mission au Club des villes et territoires cyclables. Nous bénéficions ainsi d’un comptage flottant qui nous aide à mieux caractériser le trafic. »

« La force des datas »

L’application Géovélo permet en effet à chaque utilisateur d’enregistrer ses trajets et itinéraires. Autant de données que la start-up tourangelle fait remonter sur la plateforme « Comment ça roule » où, confrontées (et additionnées) à celles des compteurs, elles enrichissent une base dont peuvent disposer les collectivités. Selon le mode choisi (gratuit ou payant), ces dernières bénéficient d’informations plus ou moins poussées. « Quand j’ai proposé cette idée au Club, le but était aussi de promouvoir l’outil auprès des cyclistes, se souvient Patrice Pattée, maire adjoint à la ville de Sceaux. On sait ainsi comment ça roule sur quels axes et cela nous aide à développer une politique cyclable. On avait déjà le baromètre cyclable renseigné par le public mais, là, on va plus loin. C’est la force des datas : on sait ce que les gens font, on a des volumes de flux. Nous, à Sceaux, il nous est impossible d’installer des compteurs, nous n’avons pas la place pour des pistes cyclables. Or, les vélos poussent partout chez nous, on les retrouve au milieu du trafic. Ces informations sont intéressantes ».

Et le maire adjoint d’accélérer : « Si j’avais eu de tels indicateurs dès 2008, on aurait pu convaincre des élus d’aménager des pistes cyclables… » « En sachant combien de temps les vélos empruntent ces itinéraires, à quelle vitesse ils circulent et quelles sont les voies les plus fréquentées, nous identifions les endroits prioritaires à sécuriser », embraye Axel Lambert.

Destinée aux bureaux d’études, associations et collectivités, la plateforme accueille actuellement 74 agglomérations et métropoles de plus de 100 000 habitants. Elles seront bientôt plus de 80, dont les villes de moins de 100 000 habitants, à l’image de Sceaux.

Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Fibre – TER – Géothermie – Première ministre

    Retrouvez l'essentiel de l'actualité des deux dernières semaines sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports... ...

  • La maintenance du patrimoine bâti à l’heure du BIM

    Le Building Information Modeling a été introduit par l'industrie de l'automobile et s'est progressivement développé dans le bâtiment avec l'appui des économistes de la construction. En effet, ces professionnels qui prescrivent, planifient, quantifient ...

  • Sécheresse : des ruptures en eau potable probables d’ici la fin de l’été

    Le comité d’anticipation et de suivi hydrologique (CASH) s’est réuni le 18 mai au ministère en charge de l’écologie. 2022 sera une année très sèche. Comme en 2019, des ruptures d’alimentation en eau potable ou des dégradations de la qualité de l’eau ...

  • Cartofriches : un répertoire des friches qui monte en puissance

    Cartofriches, l'outil de recensement des friches mis en place par le Cerema à l'automne 2021, est aujourd'hui mis à jour enrichi de nouvelles données. 7 200 friches y sont recensées sur tout le territoire, et le Cerema travaille à de nouveaux partenariats avec des ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP