Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Démocratie locale

Un parlement mobile où débattent élus et habitants

Publié le 28/04/2022 • Par Clément Le Foll • dans : Innovations et Territoires, Régions

Retro old microphones for press conference or interview on woode
BrAt82/Adobestock
Afin d’inclure les Bordelais dans l’élaboration du contrat démocratique de la ville, un espace mobile de concertation a été déployé.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Bordeaux (Gironde) 261 000 hab.] C’est un hémicycle miniature en bois, qui s’installe de manière éphémère dans les quartiers bordelais. Scotchées à ses parois, des affiches sur fond jaune informent : « Ceci est un espace de concertation mobile. »

De juillet à septembre 2021, ce parlement mobile s’est tour à tour installé square Armand-Faulat, place André-Meunier ou place Saint-Augustin pour une journée placée sous le signe de la participation citoyenne. Sous la houlette d’élus de la ville de Bordeaux et d’animateurs, des dizaines de citoyens ont pris place pour échanger sur leur vision de la chose. « Nous voulions vraiment un programme diversifié pour une participation conviviale : des phases de dialogue avec les élus, des débats ouverts, des scènes de théâtre, de la musique… » énumère Julien Mast, directeur de l’association E-graine, qui a coordonné l’orga­nisation de ces journées.

Marchés, rues, écoles

Ateliers participatifs, rencontres dans les établissements scolaires, sur les marchés ou dans les rues, tables rondes, visioconférences et consultations numériques : la municipalité a lancé, en mai 2021, les assises de la démocratie ­permanente. Les projets de ce type se sont succédé jusqu’en novembre, afin d’obtenir le ressenti des ­Bordelais sur leur implication dans la vie locale.

Le parlement mobile – imaginé par ses concepteurs lors d’une balade sur les bords de la Senne, à Bruxelles, au cours de laquelle ils ont découvert une installation similaire – fut l’un des succès de ces assises. « L’intérêt de ce parlement est qu’il a ­drainé des personnes qui ne participent pas d’habitude, qui sont tombées dessus et ont été intriguées par l’animation et l’hémicycle », clarifie Camille Choplin, adjointe au maire, chargée de la démocratie permanente (lire ci-dessous).

L’élue raconte avec malice l’histoire de ce Bordelais qui a manifesté sa défiance envers les politiques avant de passer sept heures assis sur les bancs du parlement à débattre avec les citoyens et les élus. Julien Mast a, lui, été marqué par la franchise des discussions : « Ce sont les sujets du quotidien qui sont remontés, comme l’aménagement de l’espace urbain, la pollution de l’air, l’accès à l’alimentation saine… »

Charte d’engagements

A travers le forum de la culture ou le plan local d’urbanisme participatif, la municipa­lité a, depuis sa prise de fonctions, multiplié les actions pour renouer le lien avec ses citoyens. Les assises de la démocratie permanente et son parlement mobile en sont un ­nouvel exemple.

Lors de cette démarche itinérante, en même temps qu’elle recueillait les témoignages des citoyens, Camille Choplin a rédigé un contrat démocratique, charte d’engagements visant à entériner les démarches participatives de la ville. « C’est un mix de notre vision et de celle obtenue auprès des habitants, détaille-t-elle. Nous voulons dynamiser le dialogue et favoriser les initiatives citoyennes. L’idée est de faire ensemble. » Ce contrat a été voté en conseil municipal le 8 février. Un premier pas avant le retour du parlement mobile dans les rues bordelaises au cours des prochains mois ?

« Nous voulions imaginer ce que l’on pourrait changer ensemble »

camille choplin_adjointe maire bordeaux

Camille Choplin, adjointe au maire chargée de la démocratie permanente

« En tant que nouveaux arrivants à la mairie, nous voulions, à travers les assises de la démocratie permanente, faire un état des lieux de ce qui existait en termes de démocratie participative à Bordeaux, mais également imaginer et rêver ensemble à ce que l’on pourrait changer en matière de participation citoyenne.

Il y avait ce double enjeu : communiquer sur ce que l’on fait déjà et aller vers les gens pour améliorer la participation. Nous avons organisé des tables rondes, des visioconférences et des consultations numériques. La conférence d’ouverture réunissait par exemple le maire, un activiste “climat“ et un entrepreneur ­engagé pour évoquer la mobilisation face au défi écologique. Notre vision de la démocratie permanente est de fédérer par le biais de la démocratie locale pour ­parler de sujets importants. »

Contact : Camille Choplin, 05.56.10.20.30.

 

  • Récompense. Lauréat des trophées 2021 de la participation et de la concertation, organisé par « La Gazette » et le think tank Décider ensemble.

 

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un parlement mobile où débattent élus et habitants

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement