Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Acteurs du sport

Sport santé

Les maisons sport-santé : le quatrième appel à projet est lancé

Publié le 08/04/2022 • Par David Picot • dans : A la Une acteurs du sport, Actu expert acteurs du sport

sport santé
Lauritz Afflerbach
Le ministère délégué aux sports a publié ce 6 avril, le cahier des charges du quatrième appel à projets pour la reconnaissance des Maisons Sport-Santé (MSS). L’objectif des 500, promesse quantitative du candidat Macron en 2017, est en vue puisque 436 sont reconnues, à ce jour, sur le territoire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Petit à petit, les Maisons sport-santé (MSS) s’installent dans le paysage. Portées en majorité par des associations, des collectivités territoriales – pour un quart d’entre elles, environ – des établissements publics hospitaliers, des fondations privées ou des établissements mutualistes, ces structures ont été lancées en 2019. Leurs missions reposent sur de la « coordination et mise en réseau des différents acteurs de la santé, du sport et de l’activité physique adaptée tout au long du programme sport-santé personnalisé », souligne le ministère délégué aux sports. Il s’agit donc d’un espace dans lequel le public peut être informé et orienté, avec la possibilité selon les cas de réaliser un bilan des capacités physiques sur la base d’une prescription dite « d’activité physique adaptée » (APA), voire de réaliser les séances.

Selon le ministère qui lance un quatrième appel à projets(1), les MSS auraient « déjà accompagné 360 000 personnes malades ou éloignées de la pratique sportive qui utilisent l’activité physique à des fins de santé ». Toutes, reçues dans l’une des 436 MSS, reconnues, au terme des trois premiers appels à projets.

L’enjeu du financement

A l’issue du précédent, fin 2021, 151 nouvelles structures avaient été labellisées. Entre temps, est passée la loi du 2 mars 2022, visant à démocratiser le sport en France, et qui inscrit les MSS dans la loi. Autrement dit, leur habilitation est reconnue dans le code de santé publique. Qu’est-ce que cela change ? « Nous allons hausser la qualité de ces structures », nous précise-t-on dans l’entourage de la ministre. Référence à « cette idée d’accompagner les médecins à prescrire et d’aider les structures à faire de la prévention primaire », laquelle vise à diminuer l’incidence d’une maladie dans une population et à réduire les risques d’apparition de nouveaux cas. Un exemple : « d’ici le 1er janvier 2024, toutes les MSS seront en mesure d’accompagner les jeunes en surpoids ou souffrant d’obésité », poursuit notre interlocuteur. A condition bien sûr que chacune des structures trouve un modèle économique pérenne, qui ne soit pas exclusivement basé sur la subvention. Au passage, rappelons que la loi de finances 2022 réserve une enveloppe de 4,2M€ à ces maisons sport-santé.

Dans ce nouveau cahier des charges, il est noté qu’« une attention particulière sera apportée aux deux territoires restés non ou peu couverts à la fin des trois premiers appels à projets, ainsi qu’à ceux inscrits en géographie prioritaire (QPV et ZRR) ». Quels sont les deux territoires en question ? Le ministère ne le précise pas mais l’étude de la carte des MSS fait état d’une seule structure à ce jour en Nouvelle-Calédonie tout comme dans les départements métropolitains des Hautes-Pyrénées, de la Lozère, de la Savoie, de l’Yonne et de la Meuse. Et seules deux MSS sont reconnues en Guyane.

Thèmes abordés

Notes

Note 01 Pour télécharger le Cahier des charges de l’appel à projets 2022 ‘Maisons Sport-Santé’ : https://bit.ly/3DXdPIg. A noter que les structures qui ont déposé des dossiers de candidature et n’ont pas été retenues à la fin de la procédure d’évaluation des projets de 2019, 2020 et 2021 peuvent bien déposer une nouvelle candidature en 2022 conforme au cahier des charges. Date limite de dépôt fixée au 16 mai 2022, 18h. Retour au texte

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Acteurs du sport

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les maisons sport-santé : le quatrième appel à projet est lancé

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement