Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Prévention

L’académie populaire de la santé, qui forme des habitants ambassadeurs, est un succès

Publié le 19/04/2022 • Par Christelle Destombes • dans : Actu expert santé social, France, Régions

La première promotion de l'académie populaire de la santé de la Seine-Saint-Denis
CD de la Seine-Saint-Denis
Des habitants de la Seine-Saint-Denis ont été formés à des thèmes de santé afin de devenir des « relais d’information et de prévention » dans leur communauté. Pour la seconde promotion, 35 habitants sont volontaires, dont neuf professionnels de la santé et du social. Agés de 28 à 78 ans, ils représentent 22 villes. Neuf journées de formation ont eu lieu avec des experts et des professionnels de santé, encadrées par un laboratoire universitaire et une association d’éducation à la santé.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

[Seine-Saint-Denis, 1,7 million d’hab.]

« Je n’aurais jamais imaginé pouvoir sensibiliser au dépistage du cancer », révèle M. Kamara, à la cérémonie de remise des certificats par ­Stéphane ­Troussel, président de la Seine-Saint-Denis, le 11 février. M. Kamara (*) est issu de la première promotion de l’académie populaire de la santé, dans laquelle des habitants du département ont été formés à des thèmes de santé pour devenir des « relais d’information et de prévention » dans leur communauté. Il veut créer une association des « ambassadeurs de l’académie », pour garder le contact avec sa promotion et accompagner la seconde. « Je suis fier de ce que le département nous apporte. Cette formation m’a permis d’acquérir des compétences. Pour moi, c’est une transformation ! » assure-t-il.

Ce n’est pas la moindre des réussites de ce projet, lancé en décembre 2020 dans un département durement touché par la crise du ­Covid-19, la précarité et les inégalités sociales en matière de santé. L’académie populaire de la santé, un projet inédit d’éducation et de communication en santé, a permis aux participants, formés durant neuf journées thématiques avec des experts et des professionnels, de développer leurs compétences et de réaliser plusieurs projets destinés aux habitants.

Des vidéos pédagogiques

Une série de vidéos pédagogiques sur le sujet « prendre soin de sa santé » a été diffusée dans les centres de santé et de protection maternelle et infantile (PMI) et une quinzaine d’actions lancées dans les quartiers : ciné-débat sur le sucre et l’agroalimentaire pour des collégiens de ­Bondy, ateliers d’activité physique au pied d’immeubles à Bagnolet, groupes de parole sur le dépistage du cancer du sein…

Selon le département, 8 000 personnes ont été touchées par une action de prévention et de sensibilisation. Soutenue par la Fondation ­BNP Paribas, le comité départemental d’éducation pour la santé du 93, le laboratoire « éducations et pratiques de santé » de l’université ­Sorbonne ­Paris Nord, l’académie populaire de la santé pariait sur l’engagement des habitants afin de lutter contre les ­inégalités sociales en matière de santé. Parce que les messages d’information sont trop verticaux, que la Seine-Saint-­Denis est une myriade de cultures, il paraissait opportun de s’appuyer sur les compétences de chacun pour les transformer en « ambassadeurs ».

Avec les idées de chacun

­Idrissa, médiateur au sein de l’asso­ciation La Marmite à ­Bondy, qui suit des personnes en grande précarité issues de l’immigration, juge « transformatrice » cette expérience humaine : « Nous avons capitalisé beaucoup d’expériences et de connaissances. Le substrat de cette formation, inclusive et participative, c’est de faire avec les idées de chacun, partir des trajectoires différentes. » Il a animé des ateliers d’information à La Marmite sur des sujets d’accès aux droits sociaux, de prévention des addictions aux écrans et de santé sexuelle. Il est désormais inscrit en diplôme universitaire « médiation en santé », pour « avoir une capacitation par rapport au métier [qu’il a] choisi ».

­Ilona, assistante sociale depuis vingt ans dans le département, a également évolué depuis la ­formation : « “L­’aller vers” et l’éducation à la santé me tenaient à cœur, mais j’avais du mal à les mettre en place. Aujourd’hui, je suis assistante sociale en PMI dans une équipe mobile et je me rends dans les bidonvilles de la Seine-Saint-­Denis. J’élabore des actions avec une association humanitaire sur des thèmes de santé chez les Roms et, avec une collègue de l’­académie, nous essayons de ­monter des séances d’information au sein du centre de santé sociale de Stains. »

Différents milieux

Pascal a travaillé avec l’équipe chargée de la santé à la mairie de ­Bondy pour organiser un ciné-débat. Il pense que l’académie a permis de trouver un « juste milieu » entre les directives gouvernementales et la population : « Le département s’est posé la question d’agir et est allé chercher des gens de différents milieux, professionnels du soin ou non. Le mélange est assez intéressant, des personnes comme moi, petit Blanc presque “bobo”, d’autres en situation irrégulière, tous ont reçu un diplôme d’ambassadeur de la santé. »

Les partenaires ont décidé de lancer une seconde promotion de 35 personnes, de 28 à 78 ans, de 22 villes. Les thèmes choisis ? Parcours de santé, nutrition, adolescence et parentalité, prises de risques et vivre avec le handicap. Pas le Covid­, mais ses leçons ont été retenues.

(*) Les témoins n’ont pas donné leur nom complet.

Contact : Marie Pastor, cheffe du service de la prévention et des actions sanitaires, mpastor@seinesaintdenis.fr

« Les thèmes croisent nos ­préoccupations »

Stéphane TrousselStéphane Troussel, président du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

« Mission accomplie pour la première promotion de l’académie populaire de la santé ! Nous avons partagé la conviction que la santé de demain passera par l’implication directe des citoyens dans les territoires. Le système de santé s’est construit de manière verticale, avec des médecins “sachants” et des patients passifs, et montre ses limites. L’académie a continué de fonctionner pendant le ­Covid, compte tenu de l’acuité des problèmes de santé révélés par la crise. Cette année, les thèmes choisis croisent nos préoccupations, par exemple, nous avons lancé un plan alimentaire de territoire et l’académie réfléchit au “bien-manger”. Je suis membre de la plateforme “solutions solidaires” et on voit bien la nécessité “d’aller vers” sur ce sujet de la santé, parmi d’autres. »

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’académie populaire de la santé, qui forme des habitants ambassadeurs, est un succès

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement