Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Présidentielle 2022

Présidentielle : les syndicats de la fonction publique sonnent l’alerte

Publié le 06/04/2022 • Par Julie Krassovsky • dans : Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

election
Mast3r / AdobeStock
A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, les syndicats de la territoriale s’inquiètent, à l’image de la Fédération CGT des services publics (UGICT-UFICT), de la FSU ou de FO.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le constat est rude pour les organisations syndicales. Alors que la crise sanitaire avait un temps mis sur le devant de la scène l’utilité et le caractère essentiel des missions des fonctionnaires, hospitaliers comme territoriaux notamment, « les programmes des différents candidats continuent sur la logique de baisse de la dépense publique impactant la place de l’encadrement dans la mise en œuvre du service public local, alors même que les besoins de la population sont de moins en moins satisfait », déplore Jésus de Carlos, secrétaire général de l’UGICT-UFICT services publics.

Pour l’organisation, les récentes commandes de rapports sur l’attractivité de la fonction publique territoriale ou les perspectives salariales dans la fonction publique font le jeu « des préconisations libérales du pouvoir en place qui promeuvent davantage de « souplesse » dans la gestion des ressources humaines, afin de limiter les coûts sociaux et financiers de changements fréquents du personnel en développant le recours aux contrats en lieu et place de recrutements de fonctionnaires », précise le document du syndicat.

Sans citer les noms des candidats, l’organisation constate en outre toujours le même clivage

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Présidentielle : les syndicats de la fonction publique sonnent l’alerte

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement