Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Commande publique

Hausse des prix des denrées alimentaires : « il faut mettre un peu de souplesse dans les mécanismes »

Publié le 06/04/2022 • Par Christine Berkovicius • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, Actu juridique, France

Chebert
Agores
Confrontés aux augmentations des prix des denrées consécutives à la crise sanitaire et à la guerre en Ukraine, les acheteurs plaident pour un assouplissement de la réglementation afin d’atténuer « le caractère figé des marchés publics de fournitures de denrées alimentaires ». L’institut de la commande publique et Agores, une association qui regroupe un millier de cadres gestionnaires de la restauration collective, ont cosigné un courrier en ce sens adressé au ministère de l’Economie. Le président d’Agores, Christophe Hébert, explique les raisons de cette initiative.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Quel est l’état d’esprit des acheteurs face à la hausse des prix des denrées alimentaires ?

Avec l’inflation, la guerre en Ukraine et les suites du Covid-19, on assiste à des augmentations tarifaires qui sont parfois très importantes, entre 15 et 40%, par exemple sur le blé, l’huile, etc. Cela a un impact sur les budgets et les marchés en cours.

Sur le terrain, les collègues cherchent à trouver le bon équilibre. Mais ils sont confrontés à des trésoriers payeurs qui parfois bloquent les factures, ou des fournisseurs prêts à dénoncer les marchés si l’on n’accepte pas de compenser leur manque à gagner. Il y a donc des tensions importantes et inutiles, car au bout du compte on aura besoin d’un certain nombre de produits et il faudra bien qu’on les paye.

Que demandez-vous pour répondre à ces ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Hausse des prix des denrées alimentaires : « il faut mettre un peu de souplesse dans les mécanismes »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement