Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Election présidentielle

Qualité du droit : la fausse priorité des candidats à la présidentielle

Publié le 05/04/2022 • Par Gabriel Zignani • dans : Actu juridique, France

défense des droits
deutsche Gesetze
A l’initiative du Conseil national d'évaluation des normes, de LexisNexis et de l’Université Paris-Est Créteil, les candidats à l’élection présidentielle ont été invités à présenter leurs propositions pour améliorer la qualité du droit. C’est la première fois que des candidats à la présidentielle sont interrogés sur ce thème. Pour autant, leurs propositions ne convainquent pas.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le Cnen, l’éditeur LexisNexis et l’Université Paris-Est Créteil ont envoyé aux candidats à l’élection présidentielle un questionnaire consacré à la simplification des normes et l’amélioration de la qualité du droit. Six des candidats qui ont finalement reçu leurs 500 parrainages ont répondu : Fabien Roussel, Valérie Pécresse, Eric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

  • « Les collectivités sont des victimes de l’insécurité juridique nationale »

Ils s’accordent tous sur un objectif : il faut améliorer la qualité du droit. Pour Emmanuel Macron, « la qualité du droit doit demeurer une priorité de l’action publique à tous les niveaux, pour l’État comme pour les collectivités territoriales ». Marine Le Pen est « convaincue que les lois inutiles affaiblissent les lois ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Qualité du droit : la fausse priorité des candidats à la présidentielle

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement