Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Bibliothèques

Il faut mieux former les 70 000 bénévoles des bibliothèques territoriales

Publié le 05/04/2022 • Par Stéphanie Stoll • dans : Actualité Culture, Documents utiles, France

bibliotheque-Tyler Olson-AdobeStock_59210024
© tyler-olson-adobestock
Dans son rapport intitulé « La place et le rôle des bénévoles dans les bibliothèques territoriales », Philippe Marcerou, inspecteur général de l'éducation, du sport et de la recherche (IGÉSR), chiffre à 70 000 le nombre de bénévoles dans les bibliothèques municipales. Le rapporteur avance des recommandations pour encadrer la relation entre ces « auxiliaires du service public » et les professionnels.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Combien de bénévoles les bibliothèques des collectivités mobilisent-elles ? L’un des mérites du rapport dirigé par Philippe Marcerou, inspecteur  inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche (IGÉSR) sur « La place et le rôle des bénévoles dans les bibliothèques territoriales » est d’en proposer une estimation, basée sur l’enquête annuelle du ministère pour l’Observatoire de la lecture publique :  70 000 personnes auxquelles on peut ajouter 20 000 bénévoles du réseau Lire et faire lire et 10 000 autres dans divers cadres associatifs, soit un effectif maximal de 100 000 personnes intervenant dans 16 500 bibliothèques et points lecture. « Les bénévoles jouent, par conséquent, un rôle essentiel dans l’organisation des bibliothèques en France et ils sont les premiers acteurs de la proximité, notamment en milieu rural, » pose l’inspecteur général.

Convention-type du bénévolat en bibliothèque

Au terme de vingt pages d’analyse juridique sur les potentiels et les risques de la relation entre les bénévoles et les bibliothèques, « la mission considère qu’il y a une absence de contentieux », lit-on dans le rapport.

Mais l’auteur préconise tout de même d’encadrer davantage cette relation au moyen d’une convention-type du bénévolat en bibliothèque. Le rapport en fournit un exemplaire-type et invite les bibliothèques départementales à la diffuser.

« Ce texte s’efforce de concilier deux principes contradictoires : le désir des bénévoles de rester libres de la gestion de leur temps et le besoin d’une régularité et d’une présence exigée par le principe de continuité du service public, » précise Philippe Marcerou, conscient de la réticence des bénévoles à se trouver enrôlés contractuellement.

Hétérogénéité des formations des bénévoles

Le rapport constate que les formations des bibliothèques départementales sont davantage suivies dans les équipes mixtes agents-bénévoles. De plus, même si les bénévoles représentent 60% des effectifs en bibliothèque, les bibliothèques départementales forment deux tiers de salariés et un tiers de bénévoles.

Selon les départements, la durée de la formation de base aux métiers des bibliothèques – formation la plus prisée avec la prise en main du logiciel de gestion de la médiathèque – varie de deux jours dans les Pyrénées-Orientales à treize jours en Dordogne. Certains départements déploient aussi des formations spécifiques sur l’intégration des bénévoles et des agents dans les équipes (Landes, Mayenne, Loir-et-Cher, Hautes-Alpes, Deux-Sèvres, Isère).

Acculturation des bénévoles aux métiers des bibliothèques

Trois recommandations du rapport portent sur la formation dispensée par les bibliothèques départementales. L’ambition est que la formation et la formalisation des relations contribuent à « s’inscrire dans une professionnalisation du bénévolat en précisant les compétences et les missions de chacun » et à une « progressive acculturation des bénévoles aux métiers des bibliothèques ».

A l’exemple de l’Aisne, des Pyrénées-Orientales, du Gard, du Lot-et-Garonne ou de la Nièvre, il s’agit d’abord de conditionner l’attribution des aides départementales destinées aux communes à la professionnalisation des titulaires et des bénévoles. L’éventail de conseils pratiques et les questionnements sur le vocabulaire adapté à l’engagement de nouveaux bénévoles (rechercher, appeler, recruter) montrent le rôle essentiel de ces auxiliaires du service public.

Le rapport préconise aussi de systématiser la formation de formateurs en bibliothèque départementale, de favoriser la formation la plus large possible des bénévoles, notamment via une formation de base en ligne.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Il faut mieux former les 70 000 bénévoles des bibliothèques territoriales

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement