Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Tribune

Michel Klopfer : « Distinguer le bon du mauvais usage des consultants dans les collectivités »

Publié le 05/04/2022 • Par Auteur associé • dans : A la Une finances, Actualité Club finances, Billets finances, France, Opinions

AdobeStock_57304160_morganimation
morganimation / Adobe Stock
Après le rapport sénatorial publié le 17 mars dernier sur l'influence croissance des cabinets de conseil sur les politiques publiques, Michel Klopfer fondateur du cabinet de conseil en finances locales CMK réagit dans une tribune et rappelle l'importance de bien définir son besoin et sa demande avant de passer par un consultant. un bon prestataire et un bon acheteur public : c'est à ce prix que les collectivités peuvent prétendre avoir une expertise utile.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Michel Klopfer

Michel Klopfer

Fondateur de CMK

Cet article fait partie du dossier

La République des consultants

Avec 38 ans de recul (6 comme élu local et 32 comme consultant auprès des collectivités publiques…), je m’autorise à donner quelques lignes directrices d’accès à notre beau (et parfois moins beau…) métier, lequel n’est évidemment pas valorisé en ce moment par les casseroles à 1 Milliard d’euros d’honoraires annuels qui émaillent cette fin de campagne présidentielle. Et comme il nous arrive régulièrement de côtoyer des assistants maîtres d’ouvrage de domaines différents (juristes, conseils RH et orga., bureaux d’études techniques, conseils en développement ou en communication…) je ne me cantonnerai évidemment pas au seul secteur des finances et de la fiscalité locale.

  • La République des consultants

Réputation longue à construire

Parmi les méchancetés qui circulent régulièrement sur ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Michel Klopfer : « Distinguer le bon du mauvais usage des consultants dans les collectivités »

Votre e-mail ne sera pas publié

GROUCHO

05/04/2022 10h47

Bravo M. Kopfler pour cet article très intéressant qui égratigne à la fois les cabinets concernés, les collectivités et l’Etat.

Néanmoins, il me semble que vous oubliez de citer deux points.
Tout d’abord, vous savez bien qu’il est plus facile de faire dire à d’autres ce que l’on aimerait dire, surtout si ce sont de mauvaises nouvelles. Il m’est arrivé de donner les conclusions d’une étude rien qu’en lisant l’objet!
Enfin, quand vous indiquez un coût de consultant de 1200 € par jour qui je pense doit travailler 220 ou 221 jours par an, cela porte la recette à 264 000 € au minimum. Bon il y a les faits de structure qui doivent être importants… mais cela n’explique pas tout.

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement