Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Non classé
  • Mathieu Chartron : « La valeur des données ne vaut que si elles sont utilisées »

Open Data Gazette

Mathieu Chartron : « La valeur des données ne vaut que si elles sont utilisées »

Publié le 31/03/2022 • Par Auteur associé • dans :

Photo MC
D.R.
Le département de l'Yonne a ouvert une plateforme open data il y a quelques mois et veut en faire un levier de l'attractivité territoriale. Mathieu Chartron, directeur général des services du conseil départemental explique la stratégie du département.

Le département de l’Yonne a lancé sa plateforme open data le 7 décembre dernier. Vous avez organisé une conférence de presse à destination de la PQR et présenté cette plateforme aux intercos. Pouvez-vous nous préciser en quelques mots le sens de votre démarche autour de la donnée ?

Le conseil départemental de l’Yonne faisait partie des 40 % qui n’avaient pas encore ouvert leurs données conformément à la loi d’octobre 2016 pour une République numérique. Nous avons commencé à réfléchir à cette problématique durant l’été 2021, avec comme objectif de transformer la contrainte réglementaire en levier d’attractivité pour notre territoire.

Partant du postulat que la valeur des données ne vaut que si elles sont utilisées et donc utiles pour le territoire, nous procédons en trois temps : nous avons commencé par les données disponibles recueillies au niveau national ; depuis le début de l’année, nous sommes en train d’alimenter le portail avec nos propres données en lien avec les compétences départementales (ex : nombre de bénéficiaires du RSA…).

Cependant, nous considérons que ce n’est pas suffisant. Aussi, nous entendons créer une synergie avec les intercos et les communes de notre territoire afin qu’ils alimentent le portail. Cela prendra du temps, car certaines communes rurales de l’Yonne ont besoin d’être accompagnées dans la démarche.

Quels enseignements tirez-vous du lancement de ce nouvel outil qui s’inscrit dans votre écosystème de communication digitale ?

Effectivement, le portail s’insère dans un écosystème, c’est une porte d’entrée qui doit amener les utilisateurs à découvrir le territoire, leur donner envie de s’y installer en les incitant à poursuivre leur navigation sur d’autres outils digitaux que nous développons en parallèle.

Quelles sont les prochaines étapes de votre démarche d’utilisation de la donnée comme levier pour l’attractivité du territoire icaunais ?

Le portail open data lancé en décembre dernier n’a de sens que s’il vit : nous entendons corréler la mise à jour des données à l’actualité du territoire. A titre d’exemple, mettre en avant les données liées au collège lors de la rentrée scolaire ; valoriser les données liées au grand âge en même temps que les opérations Yonne Sport Seniors, etc., mais cela reste à construire.

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Mathieu Chartron : « La valeur des données ne vaut que si elles sont utilisées »

Votre e-mail ne sera pas publié

Ludovic

04/04/2022 10h23

Monsieur,
Je trouve la démarche intéressante et les objectifs louables. En tant qu’ Expert du monde de la data et familier des collectivités locales, connaissant assez bien le patrimoine SI, j’aimerai attirer votre attention sur l’héritage (legacy) ! mon expertise porte sur Oracle, comment traiter vous la situation vis à vis de l’éditeur ? sachant que je fais un constat récurrent dans ce secteur sur la non-conformité d’usage et contractuel des licences……c’est un point sensible qui peut couter très cher, différentes missions de recherche de non-conformité ont permis de prendre les bonnes décisions alors n’hésiter pas à y insérer ce volet avec l’intervention de professionnels avertis. Cordialement

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement