Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Nouvelles technologies

Comment les industriels de la vidéosurveillance imaginent le futur

Publié le 31/03/2022 • Par Gabriel Thierry • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

reconnaissance-faciale-videosurveillance-smart-city-espace-public
Adobe Stock
Des représentants de firmes spécialisées dans la vidéosurveillance se sont livrés à un exercice de prospective sur le futur de leur secteur.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Encore plus de capteurs, une utilisation encore plus poussée de l’intelligence artificielle, et même des caméras sans objectifs… Réunis par l’Association nationale de la vidéoprotection (AN2V), une structure qui regroupe des entreprises du secteur, des industriels de la vidéosurveillance viennent de plancher, à l’occasion d’une conférence, sur le futur de leur métier à court et moyen terme.

Ainsi, Thomas Wolski, l’un des cadres de la société Bosch security systems, estime que dans un horizon proche les cahiers des charges des appels d’offres vont être étoffés sur le volet de la sécurité des données. “Ce n’est pas encore tout le temps le cas”, regrette-t-il, alors que la cybersécurité est une question aigüe pour ces matériels sensibles car très intrusifs.

De même, ce cadre souligne la demande forte des clients finaux pour “avoir plus qu’une image ou une caméra”. “L’intelligence artificielle sera encore plus prédictive et mature, signale-t-il de manière générale. Elle deviendra, si elle ne l’est pas déjà, un critère clé dans les cahiers des charges.”

Plus d’objets connectés couplés aux caméras

Une autre évolution à court terme anticipée par Laurent Scetbon, l’un des cadres de Hikvision, est celle de la multiplication des objets connectés, qui doivent booster les capacités de surveillance des caméras. Il s’agit par exemple des détecteurs thermiques et des capteurs de chute, qui permettent de 

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment les industriels de la vidéosurveillance imaginent le futur

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement