Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Non classé
  • Reclassement impossible d’un agent public inapte à occuper son emploi

Droit du travail

Reclassement impossible d’un agent public inapte à occuper son emploi

Publié le 20/10/2011 • Par Brigitte Menguy • dans :

En dépit de l’obligation de reclassement d’un agent définitivement inapte, l’employeur peut le licencier dès lors que son reclassement est impossible.

Selon un principe général du droit, lorsqu’il a été médicalement constaté qu’un salarié est définitivement atteint d’une inaptitude physique à occuper son emploi, il appartient à l’employeur de le reclasser dans un autre emploi et, en cas d’impossibilité, de prononcer, dans les conditions prévues pour le cas de l’intéressé, son licenciement. Ce principe est applicable en particulier aux agents contractuels de droit public.

En l’espèce, la requérante, agent administratif contractuel dans un centre hospitalier a été déclarée inapte à son poste par le médecin du travail. Après avoir envisagé une mutation de l’intéressée, celui-ci a finalement procédé à un nouvel examen concluant à une inaptitude à tous les postes au sein de l’établissement. Ainsi, dans la mesure où son employeur était dans l’impossibilité de reclasser l’agent contractuel, il n’a pas méconnu son obligation de tenter de reclasser son agent. De plus, conformément au principe général des droits de la défense, le licenciement pour inaptitude physique d’un agent public ne peut légalement intervenir sans que l’intéressé ait été mis à même de demander la communication de l’ensemble de son dossier individuel, ce qui a été respecté en l’espèce. Ainsi, le juge conclut à la légalité du licenciement litigieux.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Compétences numériques des agents territoriaux : état des lieux inédit et voies d’amélioration

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Reclassement impossible d’un agent public inapte à occuper son emploi

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement